Actualité du dopage



L'ADN d'Ullrich prélevé

15/09/2006 - L'Equipe

Extraits

En pleine lune de miel, Jan Ullrich est rattrapé par la justice. Suite à la perquisition de son domicile suisse mercredi, la police allemande a réalisé des prélèvements d'ADN en son absence.

Vendredi, le quotidien Süddeutsche Zeitung précise que les prélèvements vont être comparés avec les poches de sang trouvées par la police espagnole dans le cabinet du docteur Fuentes (...). Son implication dans cette affaire avait valu à Ullrich d'être licencié par son équipe T-Mobile. Ullrich a toujours nié s'être dopé et a toujours refusé de faire une analyse ADN.

L'Allemand, qui s'est marié samedi en Autriche, a décidé d'interrompre ses vacances. (...) Après la plainte déposée en juillet par une universitaire, Britta Bannenberg, l'ancien coureur de la T-Mobile fait l'objet d'une procédure judiciaire du parquet de Bonn à propos d'une affaire mêlant dopage et escroquerie .

Britta Bannenberg affirme qu'Ullrich, son ancien coéquipier Oscar Sevilla et Rudy Pevenage ont escroqué leur employeur T-Mobile en achetant des produits dopants avec leur salaire. Outre le domicile d'Ullrich, la police criminelle allemande a également perquisitionné chez son agent Wolfgang Strohband à Hambourg, dans les locaux de T-Mobile à Bonn, chez son mentor Rudy Pevenage et chez l'ancien directeur sportif de T-Mobile, Walter Godefroot en Belgique.

Lire l'article en entier



Le post-scriptum de cyclisme-dopage.com

Cette information a été démentie par la police allemande : cliquez ici.


Cette page a été mise en ligne le 16/9/2006.