Actualité du dopage



Le juge espagnol reclasse l'affaire Puerto, nouvel appel du parquet

02/10/2008 - tsr.ch avec AFP

Extraits

Le juge espagnol chargé d'instruire le scandale de dopage Puerto dans le cyclisme, a de nouveau classé le dossier sans suite, mais le parquet a annoncé jeudi un nouvel appel contre cette décision.

Dans un bref procès-verbal du 29 septembre, dont l'AFP a obtenu copie jeudi, le juge Antonio Serrano, du tribunal provincial de Madrid, déclare le classement sans suite du dossier, invoquant les mêmes arguments qui l'avaient poussé à classer une première fois l'affaire en mars 2007. Le parquet avait fait appel.

Jeudi, le Conseil supérieur des sports, équivalent d'un secrétariat d'Etat, a annoncé à l'AFP qu'il ferait à nouveau appel, et "pour les mêmes motifs", de la décision du juge Serrano mais cette fois auprès de l'Audience nationale, le tribunal madrilène compétent au niveau national pour les affaires complexes.

Dans sa nouvelle décision, le juge Serrano rappelle que lorsque l'affaire a éclaté, il n'existait pas de loi pénale en Espagne punissant les comportements en relation avec le dopage. Ce vide a été comblé par une loi de novembre.

Il invoque encore un rapport de l'Institut national de toxicologie, selon lequel le niveau d'érythropoïétine (EPO) décelé dans les poches de sang attribuées aux cyclistes cités dans ce scandale ne constituait pas un danger pour leur santé.

L'"opération Puerto" avait eu lieu le 23 mai 2006 avec l'arrestation du Dr Eufemiano Fuentes, lié au cyclisme et au monde sportif en général, et de quatre autres personnes. Les perquisitions réalisées à l'époque avait permis la saisie de poches de sang congelé ou de plasma sanguin, de nombreux documents liés à des pratiques dopantes de cyclistes et leurs plans d'entraînement, ainsi que du matériel de congélation et de centrifugation.

(...)

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 02/10/2008.