Actualité du dopage



L'incroyable pharmacie du docteur Fuentes

01/07/2006 - L'Equipe - Damien Ressiot, Jose Barroso, Jean-Pierre Bidet

Extraits

Outre les poches de purée globulaire et de plasma utilisées dans les autotransfusions, la liste des différents produits saisis (...) par les policiers (...) dans l'appartement du 20, rue de caidos, à Madrid, ou répertoriés par ces mêmes fonctionnaires (...) est assez saisissante. (...)

Parmi les cent cinq médicaments confisqués dans l'un des réfrigérateurs de l'appartement madrilène de Fuentes, identifiés conjointement par les policiers (...) figurent :

Une lecture attentive des registres saisis dans ce même appartement permet également de consigner les médicaments suivants :

A noter la saisie de cent douze comprimés d'un produit conditionné dans une boite sans annotation officielle, sinon manuscrite (OXTS); les enquêteurs ont découvert qu'il s'agissait d'un stéroïde (...) issu de laboratoires clandestins. (...) Les différents protocoles dopants prescrits par le docteur Fuentes (...) contiennent principalement de l'hormone de croissance, de l'IGF-1 (...), de l'insuline, de l'EPO, de l'Epocrin (EPO russe) et de l'Aranesp (...), de la testostérone (sous forme de patches), de l'albumine (...), du HMG-Lepori et de l'Actovegin (...).




Le post-scriptum de cyclisme-dopage.com

Parmi cet inventaire à la Prévert, l'Actovegin retient l'attention. Ce produit n'est en effet pas inconnu. En 2000, il avait fait parler de lui quand on en avait retrouvé dans les poubelles de l'US Postal.


Cette page a été mise en ligne le 18/8/2006