Actualité du dopage



Dopage en Espagne: quatre mois d'enquête et trois jours de tourmente

27/05/2006 - cyberpresse.ca - Agence France-Presse

Extraits

Chronologie de l'enquête en Espagne sur une énorme affaire de dopage sanguin dans le cyclisme, entamée en février et qui a déclenché (...) une tourmente qui pourrait n'en être qu'à ses débuts:

- Février 2006 : la garde civile espagnole "apprend que certaines personnes fournissent des produits dopants à des sportifs de haut niveau et pratiquent le dopage sanguin". Une surveillance se met en place (...) qui (...) va permettre de repérer les visiteurs [d'un] laboratoire clandestin où certaines personnes "réalisaient des prélèvements de sang et le stockaient".

- 23 mai : arrestation de cinq personnes à Madrid et Saragosse et multiples perquisitions.

Les suspects interpellés sont : le docteur Eufemiano Fuentes, ancien médecin de plusieurs équipes espagnoles (...), Manolo Saiz, manageur de l'équipe espagnole Liberty, le directeur sportif adjoint de l'équipe espagnole Valence, Ignacio Labarta, un médecin de Madrid, José Luis Merino, et un coureur de VTT, Alberto Léon.

Les perquisitions mènent selon la garde civile à la découverte de "plus de 100 poches de sang congelé" et "plus de 100 poches de plasma sanguin", "de nombreux documents liés à des pratiques dopantes menées sur des cyclistes, ainsi que leurs plans d'entraînement", du matériel de congélation et de centrifugation.

Les enquêteurs trouvent aussi "de grandes quantités d'anabolisants, des stéroïdes, des hormones et divers médicaments dont de l'érythropoïétine (...) et des hormones de croissance de fabrication chinoise".

- 24 mai: Manolo Saiz, considéré comme simple client du réseau, est mis en liberté sous conditions.

(...)

La Fédération espagnole de cyclisme (RFEC) affirme qu'elle n'a fait "aucune dénonciation" en lien avec l'affaire.

Le coureur italien Ivan Basso (...) dont le nom est cité par la radio Cadena Ser comme client du docteur Fuentes, affirme qu'il n'a "jamais eu à faire avec lui". "Il n'y a rien de vrai. Aucun de nous, ni chez les coureurs ni dans le staff n'a de rapport avec lui", renchérit Bjarne Riis, manageur général de son équipe, CSC.

- 25 mai: l'assureur américain Liberty annonce qu'il "retire son patronage à l'équipe cycliste" espagnole éponyme en raison du "tort causé à (son) nom et au nom du cyclisme" et comme "conséquence de l'arrestation de Manolo Saiz".

La Ser affirme que le nom du coureur allemand Jan Ullrich (...) figure au nombre des clients de Fuentes.

Son équipe, la formation allemande T-Mobile, répond qu'il "n'y a rien de vrai dans tout cela". (...)

- 26 mai: Les médecins Eufemiano Fuentes et José Luis Merino, arrêtés mardi, ont été placés en prison préventive (...). Ils sont tous les deux libérables contre le paiement d'une caution de 120.000 euros pour chacun.

Eufemiano Fuentes, gynécologue de formation, et José Luis Merino, responsable d'un laboratoire d'analyses, ont été entendus vendredi par la justice espagnole au même titre que le directeur sportif adjoint de l'équipe Valence, José Ignacio Labarta, et le coureur de VTT Alberto Leon (...).

MM. Labarta et Leon ont été laissés en liberté sous contrôle judiciaire. Ils doivent se présenter devant un juge tous les quinze jours.

- 27 mai: L'assureur américain Liberty, qui a retiré son parrainage à l'équipe cycliste espagnole du même nom, a annoncé (...) qu'il remplirait ses obligations contractuelles vis-à-vis des coureurs de la formation (...).

Les deux médecins impliqués dans un scandale de dopage, José Luis Merino et Eufemiano Fuentes, sont sortis de prison (...) après avoir versé chacun une caution de 120.000 euros fixée par un juge.

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 8/6/2006.