Le bêtisier du dopage





Djamolidine Abdoujaparov

Allah est grand, sa seringue aussi

"Je demande l'aide d'Allah, et Allah m'aide beaucoup". (Télérama, hors-série, juillet 2003, cité dans Le bêtisier du Tour de France, Serge Laget, 2010)

Moyennant quoi Abdou fut contrôlé, selon notre comptage, à sept reprises entre 1989 et 1997. Reste à savoir qui l'aidait le plus, de la seringue ou d'Allah.



Thierry Adam

Commentateur traumatisé

A propos Stefano Garzelli et de ses démêlés avec le dopage, mais sans oser prononcer le mot : "[Il a été ] plusieurs fois pris dans la mouvance." (France 3 - 25/04/2010)

"Dopage", répétez après nous Thierry : "Dopage". Il y a décidément des mots difficiles à prononcer...


Au soir de la révélation par L'Equipe du contrôle positif de Laurent Jalabert à l'EPO sur le Tour de France 1998 : "L'actu c'est bien la défaite de Nadal au 1er tour a Wimbledon ... Mes amis de la RTBF doivent être aux anges super content pour eux." (Twitter - 24/06/2013)


Après le cyclisme, Thierry Adam se reconvertit dans le tennis. (Quelques heures plus tard, il effaçait ce tweet).



Christophe Agnolutto

Coureur cycliste sourd

A propos du pot belge : "J'ai lu dans la presse qu'il s'agisssait d'une expression signifiant amphétamines. Je n'ai jamais entendu ces expressions dans le peloton des coureurs cyclistes". (Le procès du Tour - Fabrice Lhomme - Editions Denoël - 2000)

Soit Christophe Agnolutto n'adresse jamais la parole à ses collègues, soit il est sourd...



Lucien Aimar

Chercheur es-EPO

"Oui, l'EPO existe mais n'augmente que la récupération, pas la puissance ou la performance." (Nice-Matin, 17/07/1998, cité par Jean-Pierre de Mondenard dans son Dictionnaire du dopage, page 477.)

Si Lucien Aimar n'obtient pas le prix Nobel de médecine...



Rudi Altig

Fut un homme avant de devenir coureur professionnel

"Nous sommes des professionnels, nous ne sommes pas des sportifs". (Cité par Jean-Marie Leblanc in Jean-Marie Leblanc, gardien du Tour de France)

Citons Jean-Marie Leblanc : "C'est un point de vue complètement inacceptable parce qu'il occulte le devoir d'exemplarité des sportifs !"



Kim Andersen

Pas la moitié d'un con



Après son contrôle positif au Tour du Limousin en 1987 : "Depuis que j'ai été contrôlé deux fois positif, je prends toutes mes précautions. Je ne suis quand même pas con !". (L'Equipe 24/11/1987)

Le danois qui en était selon notre recensement à son sixième contrôle positif (et non troisième) réussira à se faire pincer une septième fois en 1991. No comment.

Après son contrôle positif à l'Amstel Gold Race en 1992 : "Je ne suis pas comme Ben Johnson qui a eu recours à des moyens artificiels pour améliorer ses chronos". (Sport Magazine, 20/08/1992, cité par Jean-Pierre de Mondenard dans son Dictionnaire du dopage, page 41)

Kim Andersen fait désormais partie de l'encadrement de l'équipe CSC de Bjarne Riis...



André Aubut

Vulgus pecum

En 2007, à propos de sa protégée, Geneviève Jeanson : "Je n'aime pas vraiment dire qu'elle était dopée. Elle prenait de l'EPO. Des gens vont dire que, oui, elle était dopée. Je trouve ça vraiment vulgaire." (Cité par Alain Gravel in L'affaire Jeanson, l'engrenage, page 230)

N'évoquons pas ici la suspension à vie de l'entraîneur André Aubut. Ce serait d'un vulgaire achevé...



Jacques Anquetil

Tenancier de bistrot



"Je préfère me faire une piqûre de caféine que de boire trois tasses de café" (Miroir du Cyclisme, octobre 1992, cité par Jean-Pierre de Mondenard dans son Dictionnaire du dopage, page 196)

Bien tassée la piquouse, patron !


Lance Armstrong

Grand naïf, pas à la mode



"Croyez-moi, ma preuve ce sont mes performances." (Pendant le Tour de France 1999, cité par John Wilcockson dans Lance Armstrong : The World's Greatest Champion)

Plus Lance Armstrong pédale vite, plus cela prouve qu'il ne se dope pas. CQFD.


A propos de la mise en cause de l'équipe US Postal par Le Monde et le Canard Enchaîné (08/11/2000) : "En ce moment, en France, c'est une sorte de mode de parler de dopage". (Austin 360 - 09/11/2000)

Est-ce à dire que le dopage est une invention de journaliste ? Et Lance Armstrong qui semble très au fait de ce qu'est la mode devrait savoir qu'une mode dure rarement plus de quelques mois !


"Il est impossible de tricher pendant ce Tour de France 2001". (SportingLife.com - 25/07/2001)

Eh Lance ! Le répète surtout à personne : il existe des produits indétectables. Mais chuuuuuttttt...


"Le cyclisme est assurément un sport qui a eu ses problèmes. Mais qui peut nier que nous l'avons nettoyé ?". (En 2004, lettre ouverte à Dick Pound, Président de l'AMA, rapporté dans L.A. Confidentiel)

Tout comme Lance, faisons le pari qu'il n'y aura plus jamais d'affaires de dopage dans le cyclisme...


"Je n'avais absolument rien à cacher et les contrôles antidopage l'ont prouvé. (...) Ces contrôles étaient l'aspect le plus avilissant du Tour. J'avais à peine terminé une étape qu'on me kidnappait dans une tente ou on me faisait asseoir pendant qu'un médecin me garrottait, me piquait et me pompait le sang. Pendant ce temps une tripotée de photographes m'aveuglait de leurs flashes. Nous avions surnommé les médecins contrôleurs les vampires. (...) Mais ces contrôles sont devenus mes alliés, parce que l'un après l'autre, ils ont prouvé que j'étais propre." (Il n'y a pas que le vélo dans la vie, page 310)

Nous n'aurons pas la cruauté de rappeler les contrôles positifs du Tour de France 1999. En revanche, nous sommes toujours à la recherche des photos du texan, kidnappé sous une tente, entrain de faire pipi et de se faire pomper le sang !

En savoir plus sur Lance Armstrong


Jean-René Bernaudeau

Quand j'ris, j'ai pas l'temps de réfléchir



Commentant la performance de François Simon dans le Tour de France 2001 : "T'as pas un Simon qui a déçu un sponsor ! Avec un Simon, t'en as pour ton argent !". (Le Journal du Dimanche - 22/07/2001)

Sûr ! Comme on aurait aimé être à la place de Peugeot apprenant le contrôle positif de Pascal Simon lors du Dauphiné Libéré 1983 !



Eddy Beugels

Totalement, absolument, complètement sensé

"Il est absolument insensé de mettre la testostérone sur la liste des produits interdits, car ce n'est pas dangereux et cela n'a aucun effet stimulant pour les sports de grande endurance."
L'Equipe - 11/10/1990

Et Eddy Beugels doit s'y connaître puisqu'il était à l'époque Président de la Ligue Internationale des Coureurs Professionnels et, accessoirement, ancien coureur déclassé pour dopage.




Daniel Bilalian

Directeur de rédaction clairvoyant

Commentant les premiers jours du Tour de France 2007 : "Cette année, la compétition reprend sa valeur auprès des téléspectateurs. Nous n'avons pas eu de scandale au départ, le ménage a porté ses fruits."
France2.fr - 13/07/2007

Un proverbe ne dit-il pas : "Tourner 7 fois la langue dans sa bouche avant de parler" ?




Eric Boyer

Ben... Si personne me le dit, je peux pas savoir !



"Est-ce qu'il y a des produits qui passent au travers des contrôles ? Ben ça je ne le sais pas."
France Inter - Le téléphone sonne - 11/7/2004

Eric Boyer, le nouveau manager de l'équipe Cofidis est un garçon sympathique. Quelqu'un devrait quand même l'informer que les hormones de croissance ne sont toujours pas détectées aux contrôles (Cf dépêche AP du 23/6/2005). Aucun des journalistes ou coureurs présents à l'antenne ce soir-là ne le fit...




Philippe Brunel

Précieux ridicule



A propos des rumeurs dont Riccardo Riccò faisait l'objet avant son contrôle positif sur le Tour de France 2008 : "Les relents de cette polémique, très spécieuse, et ridicule dans sa forme". (L'Equipe, 14/07/2008)

Trois jours plus tard, Damien Ressiot, collègue de Philippe Brunel à L'Equipe, annonçait le contrôle positif de Riccardo Riccò. Philippe Brunel a du se sentir un peu... ridicule !



Gianni Bugno

Monsieur propre



"Ce n'est pas juste qu'on le laisse continuer. Il salit notre sport. Je n'ai rien contre [Gert-Jan Theunisse], mais le coureur doit quitter le Giro le plus vite possible." (L'Equipe 24/05/1990)

Moyennant quoi, le patient du docteur Conconi et du docteur Cecchini se fera à son tour pincer pour dopage en 1994...

"Il faut aller plus loin dans les contrôles. On ne peut pas se contenter de ce qu'on fait aujourd'hui." (L'Humanité - 26/03/1997)

Ses voeux seront été exaucés : deux ans plus tard, à nouveau impliqué dans une affaire de dopage, il connaîtra la prison... avec sursis. Ouf !



Fabian Cancellara

Coureur aux idées courageuses



"Je suis contre le dopage." (L'Equipe, cité par cyclismag.com - 13/04/2010)

Pour sa part, cyclismag.com qui a relevé la phrase, se déclarait "contre la misère et la guerre". www.cyclisme-dopage.com, prudent, préfère ne pas prendre position !




Louis Caput

Coureur proche de la fin

Vous êtes vous déjà dopé ? : "Ca m'est arrivé, surtout en fin de carrière, enfin, les dix dernières années." (Les coulisses de l'exploit - ORTF - 21/02/1962)

Louis Caput fut professionnel de 1946 à 1957, soit... 12 années ! Une carrière, c'est long, surtout vers la fin...




Enrico Carpani

Porte-parole de l'UCI, sortant des pissautières

Tentant de justifier la décision de l'UCI de détruire les prélèvements d'urine réalisés lors du Tour de France 2000 : ''Il est vrai que peut-être dans quelques années ce test sera approuvé, mais on ne pourra pas changer en 2001 les résultats du Tour 2000'' (AP / Yahoo - 3/11/2000)

Et pourquoi pas ? Lorsqu'en 2000 la FFC suspend Jérôme Chiotti pour 1 an avec sursis pour s'être dopé lors du Championnat du Monde VTT de 1996, l'UCI s'insurge et trouve la peine trop faible ! Il est vrai que Jérôme Chiotti avait avoué s'être dopé, ce qui est plus grave, aux yeux de l'UCI qu'un contrôle positif ! Laquelle n'a pas hésité à lui retirer son titre... 4 ans après !
L'UCI manque de constance, semble-t-il...



Claudio Chiappucci

L'homme qui valait trois milliards

"Je dirais que je suis l'homme bionique ! (...) Je fais toutes les courses en tête, on me voit chaque jour à l'attaque. Je ne me plains pas du froid ni de la chaleur et je ne suis jamais malade." (L'Equipe 27/05/1991)

A deux reprises, Claudio Chiappucci fur contrôlé avec un hématocrite supérieur à 50%. Bionique, en effet...



Jacques Chirac

Président de fan club

Recevant Richard Virenque à l'Elysée : "Vous êtes le dépositaire d'un certain panache, un exemple pour les jeunes". (Cité par le Canard Enchaîné du 01/11/2000)

Et quel exemple, en effet !



Alberto Contador

Historien



"Prendre des produits dopants, c'est du passé." (Bild, cité par 7sur7.be, 29/09/2010)

Le lendemain, son contrôle positif au Clenbuterol sur le Tour de France 2010 est annoncé.

En savoir plus sur Alberto Contador


Charles De Gaulle

Président de la république et amateur de musique

"Dopage ? Quel dopage ? A-t-il oui ou non fait jouer la Marseillaise à l'étranger ?". (Selon L'Equipe Magazine du 23/7/1994, cité par Emmanuel St Martin & Bruno de Lignières in Vive le dopage ? Enquête sur un alibi )

Du rôle de la politique dans le développement du dopage pendant la guerre froide...


Maurice De Muer

Directeur sportif non-voyant

"[Je n'ai pas] des yeux derrière la tête pour surveiller mes hommes vingt-quatre heure sur vingt-quatre". (Cité par Jean-Pierre De Mondenard dans Dopage - L'imposture des performances)

Et il s'en passait pourtant des choses derrière la tête du directeur sportif de Bic puis Peugeot de 1970 à 1978 : 24 cas positifs sur les 70 cas révélés à l'époque, soit 36 %. On ne devrait décidément pas laisser des non-voyants conduire les véhicules des directeurs sportifs !
"Je savais, dès dimanche que c'était "cuit". Karstens n'a pas eu de chance, car de nombreux coureurs utilisent ce procédé sans se faire prendre ! Pour moi, il est toujours vainqueur !" (L'Equipe 05-06/10/1974)

Gerben Karstens sera déclassé et suspendu pour avoir tenté d'utiliser une poire lors du contrôle antidopage de ce Tours-Versailles. Son directeur sportif l'a pardonné.


Pedro Delgado

Coureur masqué



Réagissant à la suspension de Valverde dans le cadre de l'affaire Puerto, Pedro Delgado trouve "bizarre" de suspendre un coureur qui n'a pas été contrôlé positif. (Europa Press, cité par cyclingnews.com - 03/06/2010)

Contrôlé positif au Probénécide, un produit masquant, lors du Tour de France 1988, Pedro Delgado ne fut pas suspendu et fut déclaré vainqueur. En matière de bizarrerie, l'espagnol s'y connait !


Danilo Di Luca

Coureur pas stupide



"Je serais assez stupide de prendre de la Cera une année après qu'elle soit détectée chez Riccò, Sella, Rebellin, au Giro en plus ?". (gazzetta.it, juillet 2009, cité par cyclismag.com - 22/07/2009)

La cohorte des coureurs contrôlés positifs n'est-elle pas une longue liste de coureurs stupides, Monsieur Di Luca ? L'argument, en tout cas, n'est pas de première fraîcheur puisqu'il a déjà été utilisé par Joop Zoetemelk en 1977 !


Michel Drucker

Présentateur bucheron

A propos de l'émission "Vivement Dimanche" diffusée en juin 2009 et dont Lance Armstrong était l'invité : "Lance a répondu sans langue de bois. Il a dit « Je ne peux pas prouver que je ne suis pas dopé, mais croyez-vous que mon organisme pourrait encore tenir le choc si je prenais de telles substances depuis quinze ans ? » "
(L'Equipe Magazine, 27/06/2009)

Monsieur Drucker, c'est quoi la langue de bois alors ?




Guy Drut

Ancien ministre des sports (s'il s'en souvient encore)

En 1972 : "J'ai fumé trois ou quatre bouffées de haschisch pour me rendre compte."
En 1980 : "[J'ai fumé] une fois. Pas pendant ma carrière. Dans les années 80 pour essayer, alors qu'un joint passait à la ronde."
(Cité par Jean-Pierre De Mondenard dans Dopage - L'imposture des performances)

Difficile ensuite de plaider que le haschisch n'est pas nocif pour la mémoire !


"Je n'ai jamais eu connaissance de cas de dopage dans le cyclisme sur piste".
(Radiocom c'est vous sur France Inter, le 28/07/2006)

Nous tenons à la disposition de l'ancien Ministre une liste d'une trentaine de pistards impliqués dans des affaires de dopage, parmi lesquels Philippe Boyer (vice-champion du monde du kilomètre en 1985), Jobie Dajka (vice-champion du monde de vitesse en 2002), Mark French (quatre fois champion du monde junior ), Martin Vinnicombe (champion du monde du kilomètre en 1987 et quatre autres fois sur le podium), Yavé Cahard (vice-champion du monde de vitesse en 1983) et une cycliste de renom dont la CNIL nous interdit de citer le nom... Quand on vous dit que le haschisch est nocif pour la mémoire !


Michele Ferrari

Médecin Guewiss et fournisseur de fruits et légumes

"L'EPO n'est pas dangereuse, c'est son abus qui l'est. Il est aussi dangereux de boire dix litres de jus d'orange." (L'Equipe - 22/04/1994)

Le jus d'orange ayant disparu des bidons des cyclistes depuis fort longtemps, il est impossible de mener une étude des effets comparés à long terme du jus d'orange et de l'EPO !

En savoir plus sur Michele Ferrari


Laurent Fignon

Me dérangez pas ! Je dors...



"Je suis absolument contre les contrôles préventifs. Nous nous faisons déjà contrôler en course. Pourquoi pas la nuit dans notre lit, pourquoi pas à l'entraînement ? Il ne faut pas exagérer. (...) Si ce contrôle d'avant-Tour est instauré, je n'irai jamais. Jamais, jamais."
L'Equipe 30-31/07/1988

Ne soyons pas mauvaise langue. De bonne grâce, et par deux fois en 1987 et en 1989, Laurent Fignon s'est fait un plaisir de déposer dans l'éprouvette des urines positives aux amphétamines. En compétition, bien sûr. Si tous les sportifs avaient cette conscience professionnelle, les contrôles inopinés seraient effectivement inutiles. Il aura finalement fallu 20 ans et un cancer à Laurent Fignon pour changer de discours...


Les tarés, c'est les autres

"Certains coureurs n'ont peur de rien. On en a vu se conduire en tarés avec les amphétamines."
L'Equipe 02/07/1998 (cité par J.P. de Mondenard - Dictionnaire du dopage, Jean-Pierre de Mondenard, page 61)

Les urines positives de Laurent Fignon citées plus haut étaient positives aux amphétamines ! Mais, celui qui officie désormais sur France 2, les prenait sûrement le plus raisonnablement du monde.


Anachroniqueur

"A notre époque, je dois le rappeler avec fermeté, la quasi-totalité des produits qui existaient sur "le marché des sportifs" (et pas seulement des cyclistes) étaient détectables lors des contrôles antidopage et les cas positifs sont assez nombreux pour le démontrer."
(Nous étions jeunes et insouciants, Laurent Fignon, page 90)

Laurent Fignon a été coureur professionnel de 1982 à 1993. Parmi les produits qui circulaient pendant cette période et qui n'étaient pas encore détectables, on peut citer : l'ACTH (toujours indétectable en 2009), le salbutamol (détecté à partir de 1993), les corticoïdes (détectés à partir de 1999), l'EPO (présente à partir de 1987 et détectée en 2000) ou encore l'hormone de croissance (toujours indétectable en 2009).




Raphaël Géminiani

Cancérologue

"Le contrôle antidopage, c'est le cancer du cyclisme."
L'Equipe 09-10/07/1977

Transmis à Jacques Anquetil, comme on dit dans le Canard Enchaîné.




Walter Godefroot

Coureur bien dans sa peau et grand devin

"Je n'ai jamais approuvé ces contrôles [anti-dopage], mais puisque le règlement existe, je m'y plie et je n'ai rien à me reprocher". (L'Equipe 4/7/72)

A cette date, Walter Godefroot avait déjà été contrôlé une fois positif, le sera encore une fois deux ans plus tard et sera sanctionné une fois pour ne s'être pas présenté au contrôle. Walter Godefroot n'a jamais quitté pour autant les pelotons puisqu'il fur directeur sportif de Deutsche Telekom de 1992 à 2005. Il est aujourd'hui directeur sportif d'Astana Würth.


Suite aux aveux de dopage de plusieurs coureurs de son équipe Telekom de 1996 et pour se disculper : "Dès 1996, j'ai été le premier à avertir l'UCI qu'il se passait dans le peloton des choses probablement dangereuses pour la santé des coureurs". (tsr.ch, 24/05/2007)

Lors du procès Festina, une lettre de la commission antidopage de l'UCI datée du 22/9/1993 alertant les directeurs sportifs sur les dangers de l'EPO avait fait grand bruit. On est prié de croire que Walter Godefroot ne l'a jamais reçue...


Bernard Hinault

Blaireau (marchait à la Wonder)



"Il n'y a aucun intérêt à utiliser des stéroïdes anabolisants dans le vélo."
(Cité par Jean-Pierre De Mondenard dans Dopage - L'imposture des performances)

On lui fait la liste des contrôlés positifs aux anabolisants ?


Après le Tour de France 1988, marqué par le contrôle positif du maillot jaune Pedro Delgado, répondant à une question lui demandant quel bilan il tire de ce Tour : "Il est globalement positif."
(L'Equipe 25/07/1988)

Georges Marchais, interrogé en 1979 sur le socialisme qui prévalait dans les pays de l'Est, eut la même réponse. Dix ans plus tard, le mur de Berlin tombait. Dix ans après le bilan globalement positif de Bernard Hinault éclatait l'affaire Festina.


"[Le cyclisme] est le sport le plus sain de tous. Il ne faut pas avoir peur de le dire. Mais, dans tous les métiers, il y a des brebis galeuses. On ne peut rien faire contre elles."
(Le Sport - 17/01/1997, rapporté dans Sport & Vie n°41 de mars/avril 1997)

Courage, ne faisons rien !


A propos de Jan Ullrich : "A ce point, c'est un tricheur. C'est à lui de prouver qu'il n'a pas triché. Il m'a déçu. Je n'aurais jamais pensé qu'il puisse faire ce genre de chose. Mais les gens veulent gagner beaucoup d'argent, et tous les moyens sont bons."
(Sport-Bild - Janvier 2007, rapporté par www.rds.ca le 31/01/2007)

On n'avait pas connu Bernard Hinault aussi catégorique quand ses coéquipiers se faisaient contrôler positifs. Il l'était en revanche au criterium de Callac 1982 quand il prit la tête des coureurs qui refusèrent de se soumettre à un contrôle...

En savoir plus sur Bernard Hinault


Miguel Indurain

Inconsolable Cosette



Commentant la décision des organisateurs du Tour de France 2001 de ne pas retenir Marco Pantani : "Cela me fait de la peine que des hommes qui ont tant fait pour le cyclisme (...) comme Marco Pantani, Mario Cipollini, Zülle ou Escartin n'aillent pas au tour de France". (Le Journal du Dimanche - 13/05/2001)

Sans parler de ce qu'ils ont fait pour la prospérité de l'industrie pharmaceutique !



Georges Jalabert

Auteur de Jaja

"S'il était dopé, il ne marcherait pas aussi bien." (Le Sport, 17 mars 1997, cité par Jean-Pierre de Mondenard dans Tour de France - 33 vainqueurs face au dopage, page 10)

Papa Jalabert aurait même pu ajouter : "D'ailleurs, Tom Simpson qui lui se dopait marchait beaucoup moins bien que mon fiston et a fini par ne plus marcher du tout."

En savoir plus sur Laurent Jalabert


Laurent Jalabert

Pas vu, pas pris



"Je n'arrive pas à comprendre qu'on arrive à tricher quand on peut se faire attraper". (RTL, rapporté par El Mundo)

Alors que si on est sûr de ne pas se faire attraper...


"Je ne peux pas dire avec fermeté que je n'ai jamais rien pris d'illicite." (Audition par le Sénat, 15/05/2013, cité par eurosport.fr)

Laurent Jalabert invente une version moderne du dopage "à l'insu de son plein gré" de son compère Richard Virenque


"Dopé peut-être, à l'insu de mon plein gré, non." (RTL.fr, 15/05/2013)

Laurent Jalabert était donc dopé de son plein gré. CQFD

En savoir plus sur Laurent Jalabert


Chantal Jouanno

Ceinture noire de la bétise sportive

"Aujourd'hui, honnêtement, c'est impossible de passer entre les mailles du filet." (Europe 1 - 22/07/2011)

Les affirmations martiales de l'éphémère ministre de sports française n'engagent que ceux qui la croient, bien entendu.


Gerben Karstens

Qui vole un oeuf...

En 1963 : "Le dopage pour moi c'est un cancer. Il faut l'étouffer dans l'oeuf." (T. Koomen, 25 ans de dopage, cité par Jean-Pierre de Mondenard, Dictionnaire du dopage, page 927)

Moyennant quoi, Gerben Karstens fut contrôlé positif en 1969, ne se présenta pas à un contrôle en 1974 et tenta de frauder à un contrôle la même année. Le cancer l'avait rattrapé.


Gilles Le Roc'h

Bréviste de comptoir

"Ok en 1998 ils étaient tous dopés." (Twitter - 26/06/2013)


"Moi mon job c'est le journalisme pas la rumeur." (Twitter - 26/06/2013 quelques heures plus tard)


Une leçon de journalisme que nous administre gracieusement Gilles Le Roc'h, heureux détenteur d'une carte de presse. A noter qu'au passage l'ancien président de l'association internationale des journalistes du cyclisme accuse Stéphane Heulot, Cédric Vasseur, Nicolas Jalabert, Xavier Jan, Robbie McEwen, Franck Bouyer, Damien Nazon et de nombreux autres. Sans preuve.


Jean-Marie Leblanc

Directeur du Tour de France, aveuglé

En 1999 : "Il y a cette chape de vigilance constituée par la presse et je ne vois pas comment on pourrait continuer à tricher." (Repris par Ouest-France des 10-11/07/1999)

1999 est l'année du premier Tour de France victorieux d'un certain Lance Armstrong. Lui voyait très bien comment on pourrait continuer à tricher.

Directeur du Tour de France, étourdi

Le 30/6/2000 : "Qui oserait encore prendre le risque de jouer avec le feu, de jouer avec sa réputation en méme temps qu'avec la crédibilité de son sponsor, de son métier ?" (Républicain Lorrain - 2/7/2000)

Le lendemain Rossano Brasi (Polti), Serguei Ivanov (Farm Frites) et Andrej Hauptmann (Vini Caldirola) sont contrôlés avec un hématocrite supérieur à 50 %. Ils ont osé... (Voir l'annuaire du dopage)

Directeur du Tour de France, étourdi... et Cosette consolée

Le 05/07/2003 : "Ce qui me console, c'est que, dans un an, avec la mise en place des directives de l'Agence mondiale antidopage, ce sera fini ! Tout le monde sera à la même enseigne, tous les pays, tous les sports, toutes les fédérations. Enfin ! Les polémiques et les divergences, ça sera fini !" (L'Humanité - 05/07/2003, repris sur cyclismag.com)

Il est vrai que depuis la mise en place de l'AMA, le dopage dans le cyclisme n'est plus qu'un vieux souvenir... Foi de Landis !

Directeur du Tour de France, étourdi... et candide

Le 24/06/2005 : "Je ne suis pas candide, mais il faut bien avouer que les choses vont beaucoup mieux, et c'est bien normal après les efforts qui ont été faits pour légiférer tout cela, durcir les sanctions et améliorer toujours plus les contrôles." (www.vendee.fr)

Une semaine plus tard, 27 coureurs précédemment contrôlés positifs s'alignent au départ du Tour de France 2005, ce qui fait tout de même près de 15% des coureurs. Un chiffre tout à fait en ligne avec celui des tours précédents. Alors, Jean-Marie Leblanc, candide ou pas candide ?

Retraité et... toujours candide

En 2007 : "Je quittai la carrière de coureur avec trois contrôles antidopage négatifs, au Tour du Luxembourg, à Bordeaux-Paris et aux Quatre Jours de Dunkerque. Il est vrai que ces contrôles étaient moins fréquents qu'aujourd'hui, d'une part, et que mes résultats modestes ne me destinaient pas particulièrement à être contrôlé souvent. Soit dit en passant, il ne me venait pas à l'idée de penser, ou de dire, que si mes résultats étaient modestes, c'était parce que je ne me dopais pas alors que les autres le faisaient. On a beaucoup entendu cela, ces dernières années..." (Le Tour de ma vie, page 21)

Il n'y a plus que Jean-Marie Leblanc pour ne pas avoir remarqué que l'efficacité des produits dopants a considérablement évolué entre le dopage d'aujourd'hui et le dopage d'antan.


Roger Legeay

Ponce Pilate



A propos de l'affaire Delgado : "Que ce soit un coureur dopé ou non qui gagne le Tour, ce n'est pas mon problème."
Sport 90, 25/01/1989, cité dans le Dictionnaire du dopage, Jean-Pierre de Mondenard, page 949.

L'alors Président de l'association des directeurs sportifs avait d'autres chats à fouetter ou... à crucifier.




Félix Lévitan

Luttons contre le dopage et le cyclisme sera sauvé !

"Compte tenu du faible pourcentage (...) de cas positifs enregistrés chez les cyclistes, il conviendrait [que] soit appliqué un «régime de sondages» et non plus des contrôles systématiques. (...) La lourde dépendance du cyclisme vis-à-vis d'annonceurs et d'industriels (...) [rend] néfaste pour le cyclisme professionnel (...) la prolifération des contrôles médicaux et (...) la publicité les accompagnant."
La France Cycliste - 04/01/1973

Félix Lévitan, alors Directeur du Tour de France, ne fut pas complètement entendu. Néanmoins, à l'époque où il s'exprimait, les contrôles positifs ne faisaient guère plus de quelques lignes dans les journaux de son groupe...




Jeannie Longo

Cycliste non-voyante



"On m'a déjà demandé si j'avais vu des gens autour de moi se doper, mais je n'ai jamais rien vu."
rmc.fr - 18/05/2010

Une carrière longue, longue, longue... et Jeannie Longo n'a jamais rien vu. Une vraie performance !




Xavier Louy

Statisticien miope

Réponse à la question "On a une idée du nombre de brebis galeuses dans le peloton ?" : "C'est une infime minorité."
metrofrance.com - 10/07/2007

Xavier Louy, ancien Directeur du Tour de France, serait inspiré de consulter les statistiques du Tour de France. Certes, 20, 30 ou même 40% de coureurs mentionnés dans l'annuaire du dopage ne forment pas une majorité...




Marc Madiot

Ponce-pilate



Devant la PJ, le 1/10/1998 : "Je ne voulais pas savoir si mes coureurs utilisaient ou non l'E.P.O., l'essentiel étant qu'ils ne se fassent pas prendre." (Le Procès du Tour - Fabrice Lhomme - Denoël - p. 188)

Au hit-parade du cynisme, Marc Madiot risque de rester longtemps au top !


Suite aux aveux de Didier Garcia : "Ce sont les commentaires typiques d'un gars qui n'a jamais été bon." (Rough ride - Paul Kimmage - Yellow Jersey Press 1990 - p. 235)

Et ce coureur qui reconnu avoir pris des produits interdits sur des critériums, était-il aussi un de ces gars qui n'a jamais été bon ?


Dans Sport & Vie en 1992 : "Je vous mets au défi aujourd'hui de trouver des amphétamines sur le marché. Depuis quelques années, on est contrôlés sur toutes les épreuves et la triche est quasi inexistante chez les professionnels." (Cité par Jean-Pierre De Mondenard - Dictionnaire des idées reçues sur le dopage - Chiron - p. 181)

L'année même où le Ponce-Pilate faisait sa déclaration, 4 coureurs (dont Philippe Tarantini) se faisaient pincer pour dopage aux amphétamines. Heureusement qu'il n'avait pas mis sa tête à couper !
On s'amusera aussi de noter que Richard Virenque dans son livre "Ma Vérité" reprendra la même thèse. Les grands esprits se rencontrent...


Freddy Maertens

Fais la grimace, t'auras l'air de souffrir !

"Il n'y a pas de miracle en cyclisme. Seul importe le travail. Souffrir, encore souffrir et toujours souffrir. Quant au dopage, je ne peux répondre qu'une chose : au Tour et au championnat du monde, j'ai été contrôlé négativement chaque fois."
(Vélomédia, 1987, n°12, pp 6-7 (cité par J.P. de Mondenard - Dopage aux Jeux Olympiques - Amphora 1996 - p.19))

Freddy Maertens apparaît 6 fois dans l'annuaire du dopage. Une sorte de record.... En voilà un qui aura sûrement fait sa carrière sans souffrir. Félicitations !




Pat McQuaid

Skibby, Riis, Verbruggen, mes modèles !



"Il existe aujourd'hui un schisme entre deux cultures. La culture anglo-saxonne et ce que j'appellerais la culture mafieuse de l'Europe occidentale (Belgique, France, Italie, Espagne, ndlr). Cette culture de l'Europe occidentale, d'une certaine manière, je ne dirais pas qu'elle excuse le dopage mais par la façon qu'ils ont d'aborder la vie, ils acceptent certaines pratiques. La culture anglo-saxonne qui inclurait les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Angleterre, le Danemark fonctionne totalement à l'inverse."
A l'occasion d'une cérémonie de voeux, dont des extraits ont été diffusés sur une chaîne néerlandaise, rapporté par sports.fr, le 8 janvier 2007.

A l'heure où le Royaume-Uni se refuse à adopter une loi antidopage dans la perspective des Jeux Olympiques de 2012, l'Italie, l'Espagne et la France qui, elles, se sont dotées d'un arsenal législatif, seront ravies de savoir que le successeur d'Hein Verbruggen, hollandais et piètre artisan de la lutte antidopage, les juges trop permissives !


2002, c'est si loin

"En 2002, il n'y avait pas d'accusation de dopage contre Armstrong."
cyberpresse.ca, le 25 mai 2010.

Pas même un soupçon ?




Dr Armand Mégret

Médecin fédéral et profondément croyant

"Je crois que les contrôles (...) ont pratiquement banni l'usage des anabolisants". (L'Equipe 18-19/05/1985)

D'ailleurs, 25 ans plus tard, on n'en parle même plus...


Eddy Merckx

Champion vitaminé amnésique



"Je n'ai jamais rien touché qui soit interdit. Je me contentais de vitamines me permettant de récupérer."
Aujourd'hui en France, 04/08/1998, cité dans le Dictionnaire du dopage, Jean-Pierre de Mondenard, page 1146

Neuf ans plus tôt, le champion belge, trois fois contrôlé positif, reconnaissait avoir pris du Stimul (lire ici). Faut-il inscrire l'amnésie à la liste des effets secondaires de ce produit ?




Andy Miah

Eureka, j'ai résolu la quadrature du cercle !

"Prendre un produit qui ne figure pas sur la liste interdite correspond aussi à une forme de triche. Si le dopage était légalisé, il n'y aurait plus d'intérêt à le faire."
Libération - 07/07/2007

Retirez l'EPO de la liste des produits interdits et plus personne n'en prendra. Ils ont de la chance les étudiants de bioéthique de Paisley (Royaume-Uni) d'avoir un professeur aussi brillant !




Francesco Moser

Candidat au Prix Nobel de médecine



Lors d'un congrès à Bolzano, Francesco Moser reconnaissait en 1990 avoir eu recours au dopage pour "voir l'effet que faisaient certaines substances."
Le Figaro - 29/10/1990

Il aura donné son corps à la science, en quelque sorte !


Suite à son record du monde de l'heure : "Jetez donc vos médicaments à la poubelle et faites comme Moser : réfléchissez et entraînez-vous mieux. Tout le reste est scuza, baliverne."
L'Equipe 24/01/1984

Il aurait aussi pu dire : "Jetez donc vos médicaments à la poubelle et je me ferai un plaisir de recycler vos doses d'EPO !".




Marco Pantani

Coureur de plat

"Je suis un coureur propre. Je n'ai rien à faire avec le dopage et pour vaincre, je n'ai pas besoin de dopants mais de côtes." (AFP - 09/06/1999, cité par Jean-Pierre de Mondenard dans Tour de France - 33 vainqueurs face au dopage)

Marco Pantani n'a pas du trouver suffisamment de côtes sur son parcours.


Rudy Pevenage

Un expert vous parle



A propos du dopage dans l'équipe de Lance Armstrong : "Je suis effrayé de voir jusqu'où allait l'organisation du dopage dans l'équipe US Postal" (rtbf.be - 12/10/2012)

Rudy Pevenage a été le directeur de Jan Ullrich et a facilité sa mise en relation avec le Dr Fuentes. Un expert on vous dit.


Jean Pitailler

Elu à l'insu de son plein gré* et aussitôt dans le bêtisier du dopage.

A propos des aveux de Jérôme Chiotti : "S'il est passé entre les mailles du filet, tant mieux pour lui. Il ferait mieux de se taire." (Libération - 19/03/2001)

"Pas vu, pas pris". Voici la politique de la FFC, cru 2001. Les mentalités changent, c'est sûr ! Félicitations, Monsieur le Président.

*Monsieur Pitailler a été élu à la tête de la FFC sans avoir été officiellement candidat.


Michel Pollentier

Balance



"Ma carrière de coureur cycliste n'est certainement pas plus entachée d'infraction contre le règlement antidopage que la plupart de mes collègues belges ou étrangers." (L'Equipe - 18/07/1978, lettre aux organisateurs du Tour de France suite à sa tentative de fraude au contrôle antidopage de l'Alpe d'Huez)

C'est pas beau de dénoncer ses petits camarades !


Gérard Porte

Médecin devin

Dans un communiqué commun de l'organisation du Tour de France et de Gérard Porte, suite à l'affaire PDM dans le Tour de France 1991 : "Les accusation portant sur l'utilisation d'érythropoïétine et de testostérone ne sont pas fondées, d'autant que les quatre contrôles antidopage effectués sur les coureurs de PDM se sont révélés négatifs. " (L'Equipe - 03-04/08/1991)

Sachant que l'EPO n'a été recherchée dans les contrôles antidopage qu'à partir de 2000, le médecin du Tour de France est un véritable devin !


Raymond Poulidor

Cheval de course...

"La liste des produits interdits est déroutante. Si j'ai mal à la tête et si je vais dans une pharmacie demander une aspirine reconstituante, on va m'en donner une tonne. Mais si j'en avale cinq ou six cachets je risque d'être positif. C'est contre cela que je proteste." (La gloire sans maillot jaune - 1968)

L'aspirine n'a jamais fait partie de la liste des produits interdits, à une exception près : la liste de liste des produits interdits 2003... pour les chevaux !

... et père amnésique

"Avec mon gendre, je n'ai pas de soucis, il est sérieux. Je lui fais confiance (...). Il n'est pas entré dans le système." (L'Equipe - 17/01/1997)

Si avec un contrôle positif en 1983 et un second en 1984, Adrie Van Der Poel n'est pas rentré dans le système, c'est qu'on n'a pas bien compris de quel système parle Poupou !


Filippo Pozzato

On nous cache tout



Affirmant ne pas avoir été au courant que le Dr Ferrari avait été interdit suspendu à vie par la fédération italienne de cyclisme pour son implication dans des affaires de dopage : "J'ai regardé mais n'a rien trouvé à ce sujet dans les documents du CONI et de l'UCI." (cyclingnews.com, 09/07/2012)

La prochaine fois, il viendra consulter cyclisme-dopage.com !


Bjarne Riis

Ni remord, ni regret



"Je suis fier de mes résultats même s'ils n'ont jamais été acquis en toute honnêteté." (Le Monde, 27/07/2007, cité par Jean-Pierre de Mondenard dans Tour de France - 33 vainqueurs face au dopage)

Où se loge la fierté, parfois...


Stephen Roche

Le cerveau (dé-)gonflé aux hormones



"En ce qui concerne les hormones, n'importe quel médecin proche du cyclisme vous dira qu'elles ont été éradiquées du cyclisme depuis longtemps parce qu'elles étaient facilement détectables". (Irish Time, 1990, Cité par Paul Kimmage dans Rough ride)

C'est mignon comme tout la naïveté. A moins qu'il ne s'agisse d'hypocrisie...


Manuel Rodriguez

Médecin mais pas prophète

En route pour le Tour d'Italie, le médecin des Asturies a annoncé qu'avec des "contrôles antidopage plus organisés comme il s'en fait maintenant (...) le dopage a pratiquement disparu du cyclisme" (Vélo1001 - 05/2002)

Simple erreur de diagnostic ou erreur médicale ?! Quelques jours plus tard, la nouvelle affaire du Giro 2002 apporte un cinglant démenti aux propos du médecin de l'équipe Mapei.



Manolo Saiz

Le monsieur de la Mère Denis, expert en lessive

"Le moment est venu de ne plus parler de dopage. Aujourd'hui [le vélo] est propre". (2001)

Aucun doute, l'encore Président de l'Association internationale des groupes de cyclisme professionnel et pas encore héros de l'affaire Puerto est un expert en propreté !


Luis Felipe Sainz

Président d'Unipublic, organisateur du Tour d'Espagne

"Le dopage est un problème français, créé par la France avec ses lois et que la France doit résoudre sans impliquer les autres".
(L'Equipe 19/05/1999)

Et l'Italie, c'est en France aussi ?


Juan Antonio Samaranch

Simplificateur olympique

"Ce qui ne porte pas atteinte à la santé n'est pas du dopage."
(El Mundo - Juillet 1998, cité par cyclismag.com)

Tant que les finances du CIO ne sont pas touchées...




Carlos Sastre

Maillot jaune des Nostradamus



"Saiz avait dix ans d'avance sur tout le monde et dans tous les domaines."
(Conférence de presse d'après-Tour, 27/07/2008, cité par Libération - 28/07/2008)

Rendez-vous en 2016 pour la mise en cause de "tout le monde" dans des affaires de dopage aussi retentissantes que l'affaire Puerto !




Andy Schleck

Gaston Lagaffe



A propos de Bobby Julich : "Chez Saxo Bank, il m'a beaucoup aidé et il était l'un des plus propres de l'équipe."
(lemonde.fr - 03/01/2013)

Ou comment mettre dans l'embarras toute une équipe en voulant être gentil avec un ami.




Germain Simon

Anciennement en situation anormale de Président de la FFC

"Les contrôles sont nécessaires mais uniquement lorsqu'ils sont possibles et, pour que ce soit le cas il ne faut pas demander à l'athlète plus que ce qu'il peut faire avec des conditions normales de préparation. Si on le place dans une situation anormale, il faut admettre que lui aussi puisse être autorisé à utiliser une mise en condition physique anormale."
(Sprint International - Octobre 1982)

Le coureur du Tour de France qui se présente au pied de l'Alpe d'Huez est assurément dans une situation anormale. Il est donc normal qu'il se trompe. CQFD !




Hervé Stoïcheff

Médecin organisé

"Il est évident que la réussite des Italiens, ce n'est pas l'EPO, mais une meilleure organisation à tous les échelons."
L'Humanité - 15/07/1995

Le successeur du Docteur François Bellocq à Talence, alors médecin de l'équipe Gan, dirigée par Roger Legeay, est indubitablement un grand médecin.




Paul Sherwen

Fin psychologue

"On parle beaucoup de dopage mais on ne parle jamais assez de la préparation psychologique et minutieuse de coureurs comme Lance Armstrong."
En route pour le Tour - 03/07/2004

Il est vrai qu'il faut une grosse préparation phsychologique pour résister à un programme de dopage tel que celui de Lance Armstrong.




Gert-Jan Theunisse

Consommateur de l'inutile



"La testostérone n'améliore pas les performances et ce n'est pas non plus malsain."
L'Equipe - 11/10/1990

C'est d'ailleurs sûrement pour cela que Gert-Jan Theunisse en prenait.




Bernard Thévenet

Coureur amateur (de produits inutiles)



Quelques jours avant un contrôle positif : "Je ne me suis jamais dopé, cela ne sert à rien." (Cité par Jean-Pierre De Mondenard dans Dopage - L'imposture des performances)

Il faut toujours tourner 7 fois sa langue, etc.
"Je suis d'avis [que les contrôles] ne soulèveront plus d'objections à partir de l'instant où certains sirops bénins seront exclus de la liste noire. Comment soigner une grippe s'il n'est pas possible de prendre un médicament admis pour les enfants ?" (Bernard Thévenet, Mon escalade, 1974, page 38)

La cortisone, dont Bernard Thévenet admis avoir fait usage, est-elle efficace contre la grippe ?


Alejandro Valverde

Bardot espagnol



En réponse à la question "Piti, c'est bien le nom de votre chien ?" : "Je ne réponds pas aux questions sur le dopage." (Libération - 07-08/07/2007)

Si on ne peut plus parler sereinement de la protection animale...


Jean-Luc Vandenbroucke

Directeur sportif qui sait de quoi il parle



"Le métier [de directeur sportif] a été sali, on nous a tous fait passer pour des fraudeurs ou des complices. (...) Il ne faut pas dire que les coureurs sont innocents. Le dopage, c'est une manière de bonifier leurs résultats et d'augmenter leur valeur marchande". (Libération - 22/7/1998)

Jean-Luc Vandenbroucke su "bonifier ses résultats" en 1976 où il fut contrôlé 3 fois positif !


Cédric Vasseur


Coureur qui rêve d'autres sports

"Quand j'entends les responsables du cyclisme dire que notre sport est un exemple dans la lutte contre le dopage, qui donne le plus de garanties, qui est en avance sur les autres sports, je me dis que ce n'est peut-être pas une bonne chose... " (L'Humanité - 8/7/2000)

Qu'est-ce qu'on serait peinards si le cyclisme n'était pas contrôlé...


Hein Verbruggen

Le doute m'habite...

"Le dopage fausse-t-il les compétitions ? Sans doute que oui." (L'Equipe 29/07/1988)

Mais rien n'est sûr...

... mais la certitude me réconforte

"Je suis profondément convaincu que le cas Festina est une exception." (L'Equipe 23/05/1999)

Profonde... réflexion

Piqué au spaghetti

"Je mange un plat de spaghetti le matin du marathon, mais n'est-ce pas là que commence le dopage ?". (Libération - 06/07/2001)

Peut-être, en effet... Quelqu'un a une liste des produits dopants pour vérifier ?

Il est interdit d'interdire

A propos du certificat médical antidaté produit par Laurent Brochard après le Championnat du Monde 1997 : "Quelle différence entre un certificat délivré avant ou après le contrôle ? Même s'il est antidaté, qu'est-ce que cela change ?". (Cité par Bruno Roussel dans Tour de vices)

Message reçu 5 sur 5 pour Lance Armstrong qui produira à son tour un certificat médical antidaté lors du Tour de France 1999.

Stop la pub

"J'espère simplement que M. Roger Bambuck [alors Ministre français des sports] arrêtera de faire n'importe quoi et de dire que le dopage fausse les résultats. C'est de la bétise ! C'est lui faire une publicité incroyable ; c'est affirmer l'efficacité des produits !". (L'Equipe 10/12/2001, cité par Jean-Pierre de Mondenard dans son Dictionnaire du dopage, page 323.)

C'est bien connu : le dopage ne sert à rien.



Lionel Virenque

Frère zen de son frère

"En tant que frère de Richard, je n'ai pas peur pour sa santé. (...) 7 ans qu'il évolue dans un contexte serein. Richard est bien suivi médicalement." (L'Equipe - 22/01/1997)

Un bon suivi médical, en effet, dont on allait découvrir certains aspects un an plus tard.



Richard Virenque

Casaque blanche à pois rouges



"Les amphétamines qui se détectent lors des contrôles antidopage comme le nez au milieu du visage, n'ont évidemment plus cours sur le Tour de France depuis des décennies. Les anabolisants, qui sont utilisés par certains durant les périodes d'entraînement, mais jamais durant les compétitions, pour la même raison que les amphétamines, sont là aussi inenvisageables dans le cadre d'une telle compétition." (Ma Vérité- Editions du Rocher - 1999)

Pourtant, on verra dans l'annuaire du dopage que nombre de coureurs ont eu recours à ces produits ces dernières décennies : - 11 en 1999,
- 11 en 1998,
- 3 en 1996,
- 1 en 1994,
- 2 en 1994,
- 2 en 1992,
- 2 en 1990,
- 24 dans les années 80, etc.
Encore faut-il préciser que ces chiffres sont très en dessous de la réalité car beaucoup de sanctions répertoriées dans l'annuaire du dopage) ne précisent pas quel est le produit incriminé. Précisons aussi que Christophe Moreau, coéquipier de Richard Virenque, fut contrôlé positif à la Mestérolone (agent anabolisant) lors du Critérium International 1998.

"Aussi longtemps que mon taux d'hématocrite est inférieur à 50%, je ne triche pas." (Propos rapportés par Daniel Baal dans Droit dans le mur)

Enfin... pas de mon plein gré !

Expliquant pourquoi, pendant de longs mois, il a nié s'être dopé : "Je ne voulais pas dénigrer, ni trahir mon sport." (Plus fort qu'avant, page 21)

Nul ne remerciera assez le varois pour tout le bien qu'il a fait à son sport !


Matthew White

Coureur cycliste les yeux fermés

Protestant contre les déclarations de Richard Virenque selon lesquelles la plupart des coureurs se dopent : "Il y a des tricheurs dans le sport, tout comme dans le monde des affaires. (...) Au moins, nous ne fermons pas les yeux [dans le cyclisme] comme dans d'autres sports." (BBC - 25/10/2000)

Il semble que Matthew White ferme les yeux sur son propre passé : il a lui-même été suspendu 2 mois en 1998 pour consommation de Ventoline (Cf L'annuaire du dopage)



John Wilcockson

Journaliste persuasif

Evoquant le Tour de France 1999 : "Lors contre la montre de Metz où il est présumé avoir été contrôlé positif à l'EPO, il s'est effondré dans les trois derniers miles, perdant seize secondes sur Alex Zülle, et s'est écroulé épuisé après avoir franchi la ligne ; lors de sa victoire étourdissante dans l'ascension de Sestrières, Lance a en fait perdu douze secondes sur Zülle dans les deux derniers miles ; et la grande étape des Pyrénées Pau-Engaly, il a abandonné neuf secondes dans le dernier mile à Richard Virenque et Zülle. Il est fort peu probable que quelqu'un de gonflé à l'EPO s'effondre comme cela à trois reprises sur une période de dix jours." (Lance Armstrong : The World's Greatest Champion - 2009)

Perdre un total de 37 secondes en trois étapes sur deux coureurs propres comme Zülle et Virenque est effectivement une preuve indiscutable de non-dopage !



Joop Zoetemelk

Coureur cycliste pas complètement stupide



Après son contrôle positif sur le Tour de France 1977 : "Il faudrait être complètement stupide pour se doper le jour d'une étape contre-la-montre où vous jouez la victoire dans le Tour." (L'Equipe - 25/07/1977)

Sans doute se dopait-il sur les épreuves de seconde zone, sans enjeu. Pas bête !



Un peu d'humour...

Avouons-le, le bêtisier fait rire jaune. Les dessins humoristiques feront rire de plus bon coeur. Cliquez ici !
Et si vous aimez rire, vous apprécierez aussi les stupéfiantes excuses !