Actualité du dopage



Jan Ullrich paie cher

14/04/2008 - L'Equipe avec AFP

Extraits

(...) Jan Ullrich, s'est acquitté lundi d'une forte amende en échange de l'abandon de la procédure pour escroquerie dont il fait l'objet depuis juillet 2006. Le parquet de Bonn n'a pas révélé le montant exact de l'amende, indiquant seulement qu'il était «à six chiffres», soit compris entre 100 000 et 1 000 000 euros. Le délit de dopage n'existant pas dans le droit allemand, Ullrich faisait l'objet d'une plainte pour escroquerie au détriment de son employeur, T-Mobile, qui l'avait licencié en juillet 2006. En vertu de cet accord à l'amiable, Ullrich (...) n'est plus considéré coupable d'aucun délit.

Sur son site internet, le cycliste allemand se montre très satisfait de cette issue : «Le paiement de cette amende n'est pas une reconnaissance de ma culpabilité (...) Cela permet de libérer ma famille de la pression liée à cette procédure.» Alors que des poches de sang correspondant à son ADN avaient été retrouvées dans le cabinet du docteur Eufemiano Fuentes à Madrid, Ullrich a toujours nié s'être dopé. «Je n'ai jamais trompé personne durant toute ma carrière, ni porté préjudice à quiconque, déclare-t-il. J'ai toujours été un sportif loyal, mes victoires sont le résultat d'un travail acharné et de ma passion pour mon sport.»

Malgré cet abandon de procédure, Ullrich n'en a pas fini avec la justice. Deux autres affaires le concernant (...) sont actuellement instruites. À Hambourg, le tribunal de grande instance s'est saisi d'une plainte d'Ullrich lui-même contre l'expert allemand de la lutte antidopage, Werner Franke, qui affirme que l'ancien leader de T-Mobile a versé 25 000 euros au Dr Fuentes en 2004. L'autre procédure en cours concerne la clinique universitaire de Fribourg, soupçonnée d'être au coeur d'opérations de dopage au profit des coureurs de la formation Telekom (...).

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 14/4/2008.