Actualité du dopage



Ivan Basso suspendu deux ans

15/06/2007 - tsr.ch avec AP

Extraits

Ivan Basso, qui a reconnu son implication dans l'affaire de dopage sanguin Puerto, a été suspendu (...) pour une durée de 2 ans par la Fédération italienne.

"J'accepte le jugement", a déclaré Basso. "Je vais continuer à m'entraîner et je prévois de revenir en 2009. Je dois regarder l'avenir." Le cycliste de 29 ans s'est présenté vendredi devant la Fédération italienne de cyclisme. Après avoir été impliqué dans l'Opération Puerto (...), il avait confessé "avoir tenté de se doper" sans être passé à l'acte.

Il était accusé d'avoir utilisé ou d'avoir essayé d'utiliser des substances ou méthodes interdites. Basso était déjà suspendu depuis environ huit mois par ses équipes. Sa suspension prendra donc fin le 24 octobre 2008. L'Italien a ajouté qu'il laisserait son avocat décider s'il fait appel ou non.

(...)

Cette sanction de deux ans satisfait l'Union cycliste internationale (UCI) et va plus loin que les 21 mois recommandés par le Comité olympique italien. L'UCI avait annoncé qu'elle saisirait le Tribunal arbitral du sport (...) si le vainqueur du Giro 2006 n'était pas suspendu deux ans.

Avant d'être sanctionné, Basso avait déclaré qu'il méritait d'être puni pour ses "erreurs" mais avait demandé une suspension clémente qui lui permettrait de revenir rapidement à la compétition. (...)

Pendant l'audition, l'avocat de Basso, Massimo Martelli, a déclaré que son client était "le premier cycliste de classe mondiale de l'histoire à avoir fait ce genre d'aveux". Il a souligné que Basso n'avait jamais été contrôlé positif pendant sa carrière.

(...)

Martelli avait demandé à la commission de discipline de se conformer à la requête du CONI, au risque de se heurter à l'UCI. Basso a présenté à la commission un dossier détaillant tous les contrôles antidopage qu'il a subis au cours de sa carrière, tous étant revenus négatifs.

Le procureur du Comité olympique italien Ettore Torri maintient que Basso n'a pas totalement coopéré même s'il a indiqué que le coureur avait fourni le nom d'un intermédiaire, Alberto Leon, qui aurait assuré le transport des poches de sang entre Basso et (...) Eufemiano Fuentes. "Je leur ai dit tout ce que je savais", a déclaré Basso.

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 20/6/2007.