Actualité du dopage



Matthew White avoue

13/10/2012 - lequipe.fr


Ancien coéquipier de Lance Armstrong à l'US Postal (2001-2003), Matthew White est devenu depuis la fin de sa carrière l'un des hommes les plus importants du cyclisme australien, en dirigeant l'équipe GreenEdge, première formation australienne du World Tour, et en tenant le rôle de sélectionneur pour les Mondiaux et les JO. Samedi, il a annoncé qu'il quittait provisoirement ces deux postes après avoir été cité par le rapport de l'USADA sur Lance Armstrong et le dopage dans son équipe. Dans le bilan de l'enquête, Floyd Landis raconte notamment que Matthew White avait pris de l'EPO et de la testostérone pendant sa carrière.

«Je suis triste de reconnaître que j'ai fait partie d'une équipe où le dopage faisait partie de la stratégie et que j'ai été impliqué dans cette stratégie, annonce Matthew White dans un communiqué. Je n'en suis pas fier et je m'excuse sincèrement auprès des supporters, des médias, de ma famille, de mes amis et auprès des sportifs qui ont choisi de ne pas se doper.» Passé par Cofidis (2004-2005) puis revenu chez Discovery Channel (2006-2007), White défend son action comme directeur sportif chez Garmin puis chez GreenEdge : «Dans ce rôle, j'ai toujours agi avec l'éthique d'un sport propre. Je suis fier d'avoir travaillé avec la nouvelle génération de stars propres.» (...)

Lire l'article en entier

Le post-scriptum de cyclisme-dopage.com

Pour être complet, on ajoutera que Matthew White avait été suspendu deux mois en 1998 suite à un contrôle positif à la Ventoline.


Cette page a été mise en ligne le 13/10/2012