Actualité du dopage



Steven de Jongh quitte Sky après avoir avoué s'être dopé

29/10/2012 - sud-info.be - avec Belga


Steven De Jongh ne fait plus partie de l'encadrement de l'équipe Sky. L'ancien coureur néerlandais, passé par la Rabobank et la Quick Step notamment, a reconnu avoir eu recours au dopage durant sa carrière et a été écarté par l‘équipe britannique.

Steven De Jongh a quitté l'équipe Sky après avoir admis utiliser des substances interdites lorsqu'il était coureur professionnel, a confirmé la formation britannique dans un communiqué. Le Néerlandais était directeur sportif depuis 3 ans pour Sky (...).

«Il n'y a pas de doute quant au travail de Steven et à son approche», a expliqué le manager de Sky, Dave Brailsford. «Il a été un très bon directeur sportif et collègue durant ces trois saisons. Il mérite notre respect pour son courage d'avoir été honnête sur son passé et il est exact que nous faisons de notre mieux pour le soutenir.»

(...)

Steven De Jongh, 38 ans, faisait partie de l'équipe TVM exclue du Tour de France 1998. Il a ensuite roulé pour Rabobank (2000-2005) et Quick Step (2006-2009).

«J'ai pris de l'EPO entre 1998 et 2000 à plusieurs occasions», a confessé le Néerlandais sur son site internet. «Il était temps d'être honnête. C'est le moment de parler. J'aurais pu continuer à la fermer, mais il était temps d'admettre mes erreurs et de parler ouvertement. J'étais un jeune coureur, l'opportunité s'est présentée et c'était un sacré défi de rester à l'écart. J'ai pris un produit facile à prendre et je savais qu'on ne pouvait pas le détecter. Il n'y a pas eu de pressions de la part de directeurs d'équipes ou de médecins. C'était ma propre décision. Je pense que chacun doit prendre ses responsabilités quand il fait des choix et je n'ai pas fait le bon à cette époque. J'ai été choqué par les rumeurs et les histoires de programmes organisés dans le cyclisme par après. Je n'ai rien vu de tel. Personne ne m'a forcé.»

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 29/10/2012