Actualité du dopage



Garmin dément tout arrangement dans le dossier Armstrong

05/07/2012 - nouvelobs.com - avec Reuters


Le manager de l'équipe Garmin-Sharp, Jonathan Vaughters, a démenti jeudi que lui-même ou ses coureurs aient obtenu une sanction clémente en échange d'un témoignage à charge contre Lance Armstrong, comme le dit la presse néerlandaise.

Selon le quotidien De Telegraaf, Vaughters et plusieurs autres anciens partenaires d'Armstrong se verraient accorder une sanction réduite à six mois s'ils donnent à l'Agence américaine antidopage (USADA) des éléments permettant de confondre le septuple vainqueur du Tour de France dans la procédure en cours.

De Telegraaf cite notamment les noms de Christian Vande Velde et David Zabriskie, tous deux engagés sur le Tour 2012 sous les couleurs de Garmin.

Le manager de Garmin-Sharp, propriété de Slipstream Sports, a démenti ces informations sur son compte Twitter. "Au sujet des informations de la presse néerlandaise: aucune suspension de six mois n'a été prononcée contre un membre de Slipstream Sports. Ni aujourd'hui ni à l'avenir", écrit-il.

Un peu plus tard, à Rouen d'où s'élançait la cinquième étape du Tour de France, il a lu aux journalistes un communiqué de sa formation qualifiant ces informations de "totalement fausses".

Garmin souligne dans le texte qu'elle encourage ses coureurs "à répondre avec honnêteté aux demandes des autorités mais est pour l'heure concentrée sur le Tour".

Prié de dire s'il avait témoigné devant l'autorité américaine de lutte contre le dopage, Jonathan Vaughters a renvoyé vers l'USADA. Sollicités par la presse, ses deux coureurs, Vande Velde et Zabriskie, ont refusé de s'exprimer.

(...)

A la lecture de l'article du Telegraaf, le patron de l'USADA Travis Tygart a réagi par voie de communiqué pour dire qu'aucun cas individuel n'avait encore été réglé.

"Toute tentative de deviner quels seraient les potentiels témoins concernés ne pourra accoucher que d'informations erronées et faire peser sur les personnes nommées une attention inutile, des menaces et intimidations", y dit-il.

Parmi les autres noms mentionnés par De Telegraaf figurent Levi Leipheimer, leader de la formation Omega-Pharma QuickStep, et George Hincapie, coureur de BMC.

Leipheimer a dit aux journalistes "ne pas pouvoir faire de commentaire" et "être là pour faire du vélo".

Hincapie, coéquipier du vainqueur du Tour 2011 Cadel Evans, a lui aussi expliqué qu'il était concentré sur le Tour. "J'ai toujours essayé de faire ce qui était bon pour mon sport, mais j'ai d'autres choses en tête ici", a dit l'Américain. Il a ajouté n'avoir pas parlé avec Armstrong "depuis un moment".

(...)

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 06/07/2012