Actualité du dopage



Joachim défend Armstrong

09/11/2012 - lequipe.fr - avec AFP


«C'est un grand regret, si je regarde tout ce que j'aurais pu avoir en travaillant avec Ferrari (...) point de vue salaire ou notoriété», déclare Benoît Joachim, équipier de Lance Armstrong de 1999 à 2006, dans Le Quotidien. Le Luxembourgeois regrette implicitement ne pas s'être dopé et qualifie même le docteur Ferrari de «génie», «un homme seul meilleur que les nombreux chercheurs qui travaillent à la lutte antidopage».

Blanchi en 2000 après un contrôle positif à la nandrolone, l'ancien coureur de l'US Postal et Discovery Channel prend aussi la défense de Lance Armstrong qui « restera un grand champion » et estime «ridicule» l'enquête de l'Usada. «J'ai lu ce rapport. Les accusations (contre Armstrong) sont basées sur des témoignages de coureurs américains. Moi qui ai couru neuf ans sous les ordres de Johan Bruyneel, je n'ai même pas été entendu par les enquêteurs», raconte Benoît Joachim.

Le Luxembourgeois (...) considère qu'il y a des « témoignages lâches (...) de coureurs (Hamilton, Leipheimer, Zabriskie, Hincapie) qui ont gagné beaucoup d'argent grâce à Armstrong» avant de conclure : « il y a toujours eu du dopage dans le cyclisme et il y en aura toujours».

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 09/11/2012