Actualité du dopage



Affaire Armstrong. Trois Espagnols objets d'une enqûete

03/05/2013 - ouestfrance.fr - avec Reuters


L'Agence espagnole antidopage a indiqué vendredi qu'un tribunal d'Alicante avait ouvert une enquête sur deux médecins espagnols et un préparateur physique soupçonnés d'être liés à l'affaire Lance Arsmtrong, déchu de ses sept Tours de France pour dopage.

« Un tribunal de la région d'Alicante nous a informés du fait qu'il avait ouvert une enquête à propos de deux médecins espagnols, Luis Garcia Del Moral et Pedro Celaya et d'un préparateur physique, Pepe Marti, en relation avec l'affaire Armstrong », a confirmé une source de l'Agence antidopage espagnole (AEA) à l'AFP.

C'est justement l'AEA qui, en octobre 2012, quelques jours après la publication du rapport Armstrong par l'Agence américaine antidopage (USADA), avait jugé que ces trois personnes pouvaient s'être rendues coupables de « faits constitutifs d'un délit » et avait alerté le parquet général.

« Le parquet général, après avoir constaté que les faits étaient circonscrits à certaines régions, a répercuté notre rapport à ces aires géographiques, parmi lesquelles Alicante, Gérone, Las Palmas et Valence », a encore expliqué la source de l'AEA.

Dans le rapport de l'USADA, plusieurs témoins déposaient en effet contre les deux médecins espagnols. Parmi eux, l'ancien coureur Jonathan Vaughters les accuse d'avoir organisé le dopage au sein de l'équipe US Postal, puis de Discovery Channel, entre 1999 et 2005.

Le préparateur physique Pepe Marti, qui avait continué à travailler jusqu'en 2009 avec le directeur sportif d'Armstrong, Johan Bruyneel, était lui dépeint comme un « facteur », chargé de convoyer les produits dopants pour les coureurs de l'équipe américaine.

En octobre, Luis Garcia del Moral, (...) avait pour sa part démenti toute participation à un réseau de dopage dans une lettre envoyée aux médias.

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 04/05/2013