Actualité du dopage



Affaire Armstrong : un équipementier réclame 2 millions de dollars... à l'UCI

04/11/2012 - lemonde.fr


Un équipementier australien, notamment partenaire de la Fédération australienne ou de l'équipe professionnelle Rabobank, a annoncé dimanche demander 2 millions de dollars (1,56 millions d'euros) à l'Union cycliste internationale (UCI) en raison du préjudice d'image lié à l'affaire Armstrong.

"Il s'avère que la manière dont l'UCI, (les présidents, respectivement) Henricus Verbruggen et Patrick McQuaid ont organisé la lutte antidopage, communiqué en la matière puis géré le cas Lance Armstrong est la cause principale de la perte totale de confiance du public dans le cyclisme professionnel, ce dont Skins fait les frais, comme tout sponsor et équipementier", a déclaré la marque dans une lettre datée du 2 novembre, envoyée à l'UCI et publiée dimanche sur son site internet. "Dès lors, c'est à raison des actes et omissions de l'UCI (...) que Skins a subi un préjudice, lequel excède 2 millions de dollars, somme dont elle entend solliciter le paiement par la voie judiciaire", a poursuivi l'équipementier, évoquant une "solution négociée" préalable.

L'entreprise argue notamment avoir investi considérablement "en recherche et développement", convaincue que "le cyclisme professionnel avait fait l'objet de réformes fondamentales permettant de circonscrire le dopage et de minimiser les risques de scandales auxquels la marque de tout sponsor pourrait être associée." Evoquant "une culture du déni" quant au dopage au sein de l'UCI, l'équipementier, partenaire également de la Fédération américaine, néo-zélandaise ou de l'équipe Europcar, a appelé à un changement à la tête de l'institution qui a été dirigée "ces 22 dernières années par deux hommes".

(...)

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 05/11/2012