Actualité du dopage



Les confessions de Sinkewitz

03/11/2007 - L'Equipe

Extraits

(...) Patrick Sinkewitz, contrôlé positif à la testostérone en juin et licencié (...) par la T-Mobile, évoque, (...) dans le magazine Der Spiegel, les pratiques dopantes qu'il a connues au cours de sa carrière. Le cycliste revient notamment sur son recours à l'EPO à partir de 2003 alors qu'il courait pour la Quick Step : «ce n'était alors un secret pour personne que c'était ce qui vous faisait avancer».

Le vainqueur du Tour d'Allemagne 2004 se montre également très disert lorsqu'il s'agit d'évoquer son passage à la T-Mobile et sa rencontre avec les médecins Lothar Heinrich et Andreas Schmid, limogés au printemps dernier : «en novembre 2005, lors de notre première rencontre, je leur ai parlé concrètement de dopage sanguin et ils m'ont dit que c'était quelque chose de possible.» Sinkewitz indique par ailleurs que le dopage organisé a cessé au sein de l'équipe T-Mobile après le Tour de France 2006 et le licenciement de Jan Ullrich, impliqué dans l'affaire Fuentes.

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 5/11/2007.