Actualité du dopage



Michael Rasmussen : "Mon chef est fou"

26/07/2007 - nouvelobs.com avec Reuters

Extraits

(...) Michael Rasmussen, porteur du maillot jaune qui a quitté mercredi le Tour de France après avoir été licencié par son employeur Rabobank, a accusé jeudi 26 juillet le manager de son équipe d'être "fou" et a maintenu qu'il n'avait pas menti sur ses préparatifs pour la Grande Boucle.

Il n'a rien dit à personne (...). C'est l'oeuvre d'un homme désespéré au bord de la crise de nerfs", a déclaré Rasmussen dans une interview au quotidien danois B.T. (...) où il fustige la décision du manager de Rabobank, Theo de Rooy, de l'avoir exclu de l'équipe néerlandaise.

"Mon chef est fou (...)", a-t-il dit en assurant qu'il n'a pas menti sur son emploi du temps comme l'affirme son manager et qu'il était bien au Mexique et non Italie en juin dernier.

"Je n'étais pas en Italie, pas du tout. C'est l'histoire d'un homme (Davide Cassani, ndlr) qui pense m'avoir reconnu. Mais il n'y a pas la moindre preuve", a ajouté le coureur qui a été forcé de quitter le Tour mercredi sur décision de Rabobank.

Au bord des larmes, selon B.T, Michael Rasmussen se dit un homme "brisé, détruit", qui ne sait rien de son avenir.

(...)

Au quotidien néerlandais Algemeen Dagblad (AD), le Danois a déclaré : "Ma carrière est ruinée". "Je n'ai aucune idée de ce que je vais faire ou de l'endroit où je vais aller", a dit le Danois, cité par le journal. "C'est un énorme coup pour moi, et aussi pour tous les gars de l'équipe Rabo. Ils sont anéantis", a-t-il ajouté.

Le Danois a affirmé qu'il ne comprenait pas les motifs de son licenciement. "Je ne comprends rien. Quelle est la raison pour laquelle je devrais partir ? Theo de Rooij (directeur de l'équipe Rabobank) n'a pas été capable de m'expliquer clairement ce qui l'avait conduit à me retirer de la course", a-t-il déclaré selon AD.

Rasmussen a été remercié par son équipe pour avoir menti sur ses lieux d'entraînement au mois de juin, alors qu'il se préparait pour la Grande Boucle. Le Danois avait affirmé qu'il se trouvait au Mexique, pays dont il a eu une licence pendant deux ans et où il possède une résidence. En réalité, il se trouvait en Italie.

Il avait auparavant été mis à l'écart de l'équipe nationale du Danemark après s'être vu infliger deux avertissements pour ne pas avoir fourni son emploi du temps, comme l'exigent les règlements de l'UCI. Cette règle a pour but de procéder à des contrôles antidopage inopinés.

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 26/7/2007.