Actualité du dopage



Riccardo Ricco reconnaît s'être dopé sur le Tour

29/07/2008 - Le Monde avec AFP et Reuters

Extraits

(...) Riccardo Ricco, contrôlé positif à l'EPO pendant le Tour de France, est passé aux aveux mercredi devant le Comité national olympique italien (CONI) (...). "Avant le Tour, j'ai commis une erreur, j'ai pris le produit dont tout le monde parle. J'ai commis cette erreur seul", a déclaré le coureur.

"Après le Giro, j'étais fatigué dans la tête et dans les jambes. Au Giro, j'étais propre, et puis le mercredi avant de partir [pour le Tour de France]... C'est une erreur de jeunesse", a affirmé le "Cobra". Vedette des étapes de montagne et double vainqueur à Super-Besse et à Bagnères-de-Bigorre, son élan avait été brisé (...) avec l'annonce d'un contrôle positif (...) au CERA, une EPO à effet retard qui n'avait jamais été détectée et que nombre de sportifs croyaient invisible.

(...)

Dans la foulée, (...) la Saunier Duval, avait quitté l'épreuve. L'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) avait ensuite affirmé que Ricco avait tenté de se soustraire au contrôle qui l'a confondu.

"Pendant le Tour de France, j'ai subi beaucoup de contrôles mais seulement deux ont été positifs, alors que tous auraient dû l'être. Il semble évident que la méthode n'est pas fiable à 100 % parce que les effets du produit durent un mois", s'est même vanté le coureur. Il a expliqué être passé aux aveux pour se "soulager d'un poids".

"Mes pensées vont à l'équipe (...), car des personnes ont pu perdre leur travail à cause de moi. (...)", a-t-il déclaré.

(...) La décision du parquet antidopage du CONI sur la suspension du coureur pourrait être connue dès la semaine prochaine.

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 30/7/2008.