Actualité du dopage



Ricco : 2 mois de sursis et 3 000 euros d'amende

29/06/2010 - France3.fr - Pascale Conte et AFP

Extraits

Quatre jours avant le départ du tour de France 2010, Foix a ouvert aujourd'hui un des dossiers du dopage. L'italien Ricardo Ricco interpellé sur la grande boucle 2008 à Lavelanet, a été jugé en son absence par la justice ariégeoise pour son contrôle positif à l'EPO (...).

Le cycliste italien était convoqué aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Foix mais avait déjà averti son avocate qu'il ne serait pas à l'audience. Vainqueur de deux étapes de montagne lors de son interpellation dans les Pyrénées en 1988, le grimpeur italien (...) ne sera pas au départ samedi de l'édition 2010 du Tour de France puisque son équipe Flaminia n'est pas qualifiée. (...)

Lors de son interpellation à Lavelanet, les enquêteurs avaient retrouvé dans ses affaires des médicaments, des flacons et des seringues mais pas d'EPO. Ricco avait alors nié s'être dopé avant de l'admettre deux semaines plus tard. Il risquait une peine maximum de 2 ans de prison et 3 750 euros d'amende. Il a fait son retour à la compétition, en mars. Samedi, il a pris la dixième place du championnat d'Italie après avoir été suspendu sportivement durant 20 mois après l'affaire. La Fédération française de cyclisme (FFC) s'est constituée partie civile a obtenu 3 000 euros de dommages et intérêts. Le tribunal a rejeté la demande de son avocate, Ana Maria Tripicchio, qui a réclamé l'arrêt des poursuites en invoquant que son client avait déjà été condamné au pénal par un tribunal italien, le 9 février 2010, à 5 710 euros d'amende.

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 30/06/2010