Actualité du dopage



Le cycliste Riccardo Ricco risque 20 mois de suspension

29/09/2008 - L'Equipe avec AFP

Extraits

Contrôlé positif à l'EPO durant le Tour de France 2008, Riccardo Ricco risque une suspension de 20 mois, durée que le parquet du tribunal antidopage du Comité national olympique italien (CONI) a requis à son encontre ce lundi. L'ancien coureur de la Saunier Duval avait été suspendu de toute compétition à titre conservatoire par le CONI le 31 juillet, après avoir reconnu s'être dopé. Ricco (...) avait gagné deux étapes du Tour de France, à Super-Besse et à Bagnères-de-Bigorre, avant d'être rattrapé le 17 juillet par un contrôle positif (...) au CERA, une EPO à effet retard qui n'avait jamais été détectée auparavant.

(...) Ses aveux et sa collaboration à l'enquête ont été pris en compte par le parquet du tribunal sportif qui lui a accordé des circonstances atténuantes. Le communiqué du CONI se réfère ainsi à l'article 10.5.3 du code mondial antidopage, qui permet une réduction de peine en cas de «collaboration effective de l'athlète à la découverte et au constat des violations au règlement antidopage par l'équipe d'encadrement du sportif ou d'autres».

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 29/09/2008.