Actualité du dopage



Tour de France : les chiffres du dopage pas vraiment en baisse

05/07/2008 - cyclisme-dopage.com


Pour le dixième anniversaire de l'affaire Festina et après deux ans de mascarade, le Tour de France s'élance sous haute surveillance. ASO et UCI ont divorcé. La garde des enfants du dopage a été attribuée au couple AFLD et AMA. Bien calme ces derniers jours, l'UCI pourrait réserver un chien de sa chienne aux effrontés organisateurs. Selon Christian Prud'homme lui-même, l'UCI posséderait une liste de vingt-trois coureurs présentant des paramètres sanguins anormaux. Au rythme d'un nom par jour, le feuilleton du Tour de France serait sanglant !

Sur la feuille de départ, on trouve 11,7% de coureurs ayant croisé le dopage ces dernières années. Ce chiffre, meilleur que les années passées, incite à la plus grande prudence. On a déjà vu des Tours de France s'élancer avec moins de 15% de coureurs concernés et s'achever par une curée. Avec le ménage d'avant Tour, on aurait pu s'attendre à un pourcentage plus faible.

Le nombre de directeurs sportifs autrefois impliqués dans des affaires est lui aussi élevé : 25%. Pour le coup, on retrouve un chiffre tout à fait classique. Preuve que le renouvellement des générations n'a pas encore atteint les voitures bigarrées qui vont s'élancer de Brest.

Pour en savoir plus : les vrais chiffres du dopage sur le Tour de France 2008



Cette page a été mise en ligne le 5/7/2008.