Actualité du dopage

Dopage de Floyd Landis : les experts réagissent

Mise à jour le 30/04/2007 - cyclisme-dopage.com


L'annonce du contrôle positif de Floyd Landis a fait l'effet d'une bombe. Immédiatement de nombreuses personnalités ont donné leur point de vue sur la tricherie de l'américain. Pour certains, il s'agit d'un point de vue d'expert.


Laurent Fignon

"Je suis extrêmement triste d'apprendre qu'un vainqueur du Tour ait été pris positif et que la face du Tour aurait été changée s'il n'avait pas été là." (lequipe.fr - 27/07/2006)

Laurent Fignon, double vainqueur du Tour de France fut deux fois contrôlé positif aux amphétamines : en 1987 lors du Grand Prix de Wallonie et en 1989 lors du Grand Prix d'Eindhoven. Rappelons aussi ce que disait Laurent Fignon à propos de la révélation par le journal L'Equipe du dopage de Lance Armstrong dans le Tour de France 1999 : "Cette histoire est trop vieille. 1999 ? J'en ai rien à foutre. Ca va servir à quoi ?" (Libération, 24/08/2005)


Cyrille Guimard

"J'espère qu'on ne reverra pas Landis sur un vélo. Qu'il retourne chez les mennonites et qu'il continue à prier pour ne plus faire de connerie à l'avenir." (lequipe.fr - 27/07/2006)

Au cours de sa carrière, Cyrille Guimard a été contrôlé positif deux fois, sans compter une troisième fois pour laquelle un vice de forme lui a permis d'échapper aux sanctions. Il est vrai qu'on ne le voit plus sur un vélo depuis longtemps déjà.


Didier Rous

"Ce qui m'énerve un peu, c'est qu'en fait, c'est des Américains et en fait ils ont toujours quelque chose. Il y a un il lui manque un testicule, l'autre il a un problème à la hanche, ça m'énerve un peu quoi, parce que voilà, c'est un coup la hanche, c'est un coup heu... Ca me fait même pas rêver, ça ne me fait rien du tout, ni chaud ni froid." (RTL, cité sur nouvelobs.com - 27/07/2006)

Didier Rous, au moins, n'avait pas besoin de telles excuses chez Festina en 1998.


Walter Godefroot

"C'est réellement incompréhensible. Et cela en 2006. Où allons-nous ?" (7sur7.be - 28/07/2006)

Et où allions-nous quand Walter Godefroot était déclassé à trois reprises pour contrôle positif ? C'était en 1967 et 1974, il est vrai...


Bernard Thévenet

"C'est la stupéfaction. (...) Ca fait vraiment très, très mal." (France Info, cité sur info960.com - 27/07/2006)

Pas autant que les piqures de cortisone auxquelles Bernard Thévenet a reconnu avoir eu recours ?


Richard Virenque

"Ce n'est pas bon pour le cyclisme." (eurosport.fr - 06/08/2006)

Même s'il s'est pas dopé à l'insu de son plein gré ? Un peu d'indulgence, Richard !


Luc Leblanc

"C'est une trahison de la part de Landis. C'est inadmissible. C'est incompréhensible. Que dire de plus si ce n'est que Landis doit être radié à vie du cyclisme, comme tous ceux qui sont pris positifs aujourd'hui, parce qu'il y en a assez de voir des tricheries pareilles, que personne ne puisse rien faire autour. C'est carrément inadmissible ! " (lequipe.fr - 27/07/2006)

Et quand Luc Leblanc avait la faiblesse de recourir aux amphétamines et à l'EPO, était-ce admissible ?


Marc Madiot

"Est-ce qu'il faut encore réagir à toutes ces histoires ? Est-ce que ça sert encore à quelque chose ? C'est catastrophique." (lequipe.fr - 27/07/2006)

En 1999, Marc Madiot reconnaissait avoir eu recours à des "Produits interdits" lors de criteriums.


Nicolas Sarkozy

"Ce qui se passe est finalement sain. Il vaut mieux prendre quelques mois ou quelques années pour éradiquer le dopage de ce sport admirable qu'est le cyclisme plutôt que de tolérer ce qui a été toléré pendant trop longtemps. (...) Je suis heureux que les tricheurs soient aujourd'hui rattrapés." (nouvelobs.com - 28/07/2006)

En mai 2005, après quelques tours de roues aux côtés de Richard Virenque réalisés pour les photographes, Nicolas Sarkozy déclarait : "Je réalise un rêve. Je suis un fan de Virenque". (Cliquez ici pour voir la photographie sur le site de l'UMP.) Virenque ? Ce nom ne vous rappelle-t-il rien ?


Tyler Hamilton

"Je n'ai jamais côtoyé Floyd Landis dans une équipe, mais je le connais un peu en tant qu'homme, nous avons passé du temps ensemble en Espagne. Il est le seul à connaître la réalité, mais je ne crois pas qu'il ait pu faire quelque chose comme ça, je le crois quand il dit être innocent." (7sur7.be - 07/02/07)

De même que Floyd Landis devait croire Tyler Hamilton quand il déclarait après son contrôle positif au Tour d'Espagne 2004 : "Je peux vous garantir une chose, c'est que je suis innocent à 100 %" !