Actualité du dopage



Jan Ullrich, Oscar Sevilla et Rudi Pevenage suspendus à la veille du départ du Tour de France

30/06/2006 - Le Monde

Extraits

Les vagues de l'enquête sur le réseau présumé de trafic (...) de produits dopants dans le cyclisme ont déjà touché le Tour de France. A la veille du prologue (...), (...) Jan Ullrich, (...) Oscar Sevilla et le directeur sportif Rudi Pevenage ont été suspendus par l'équipe T-Mobile, ainsi que (...) Ivan Basso et (...) Francisco Mancebo.

Stefan Wegmann, porte-parole de l'équipe allemande T-Mobile, a précisé que cette décision découlait du rapport de la justice et de la police espagnoles sur l'affaire de dopage qui ravage le cyclisme depuis plusieurs semaines.

Vincent Lavenu, responsable de l'équipe AG2R, a confirmé l'éviction de Mancebo (...). Bjarne Riis, manager du groupe CSC, n'a pas encore officiellement réagi au sujet de son chef de file, Ivan Basso (...). "Concrètement, les directeurs sportifs vont prévenir leurs coureurs concernés", a annoncé Christian Prudhomme, directeur du Tour au cours d'une conférence de presse faisant le point sur la situation.

Le ministre des sports, Jean-François Lamour, estimait ce matin sur RTL, qu'il appartient à l'Union cycliste internationale (...) et aux organisateurs du Tour de France de dire si les coureurs mis en cause dans l'affaire du dopage espagnol doivent prendre ou non le départ samedi. (...)

Jean-François Lamour a précisé que les documents espagnols sur un réseau de dopage étaient "en train d'arriver non pas au ministère des sports mais là où ils sont utiles", c'est-à-dire chez les organisateurs du Tour et à l'UCI. "Comme ces documents ont été (...) analysés (...) je pense que ce sera aux directeurs des équipes concernées de voir si oui on non les coureurs respectent la charte d'éthique qui est rédigée par ces équipes". "Et puis c'est à l'UCI de prendre ses responsabilités, à dire avec les organisateurs du Tour(...)

Le ministre a insisté sur le fait que l'ensemble des intervenants devaient prendre leurs responsabilités pour qu'on ait "un Tour comme on l'aime, qui soit une grande fête et que les coureurs puissent s'exprimer mais à égalité".

(...)

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 1/7/2006.