Actualité du dopage



Landis juge "illégal" le test réclamé par l'agence américaine USADA

10/02/2007 - Yahoo / AFP Avec AFP

Extraits

Floyd Landis juge "sans précédent" et "illégal" le test réclamé par l'agence américaine antidopage (USADA) sur des échantillons prélevés durant son Tour de France 2006 victorieux et encore intacts, dans un communiqué publié vendredi soir.

L'Américain réagit ainsi à une information publiée jeudi dans le quotidien sportif français L'Equipe d'après laquelle l'USADA a demandé au laboratoire français, responsable de l'analyse positive, de pratiquer un test IRMS sur les parties B de cinq prélèvements opérés durant le Tour dont les parties A s'étaient révélées "propres". Ce test peut différencier la prise de testostérone de la production naturelle.

"Landis et son entourage s'inquiètent de ce dernier stratagème qui consiste à re-tester des échantillons précédemment négatifs, dans le laboratoire même dont les méthodes sont contestées" (...).

Landis, qui invoque "de sérieux problèmes" de fiabilité du laboratoire français de Châtenay-Malabry (LNDD), doute du "traitement réservé à (ses) échantillons dans les six derniers mois" et critique le "mépris de l'Agence mondiale antidopage (...) envers ses propres règles et procédures."

"Ils l'ont fait de travers la première fois et ils essayent de le refaire de travers une autre fois", a ajouté le vainqueur en sursis du Tour de France (...).

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 10/2/2007.