Actualité du dopage



Le Tour de France des coïncidences

02/08/2006 - Le Canard Enchaîné - Jérôme Canard

Extraits

Il y a des coïncidences pour le moins troublantes : Floyd Landis (...), contrôlé positif à la testostérone, a pris comme avocat le même maître du barreau espagnol que Roberto Heras, vainqueur du Tour d'Espagne 2005 mais déchu pour cause de « charge » à l'EPO.

Le tropisme espagnol de Landis fait jaser depuis longtemps dans le peloton : lorsqu'il pédale en Europe, c'est à Gérone qu'il réside. Comme, avant lui, son ancien patron Lance Armstrong. Ou Tyler Hamilton, qui purge deux ans de suspension pour avoir eu un sang trop bien oxygéné. Une coïncidence, également, si ledit Hamilton appartenait à la même équipe que Landis : la Phonak. Coïncidence encore si l'Espagne est certes connue pour être une terre ensoleillée, mais aussi la plus accueillante pour les docteurs Mabuse du cyclisme.

(...)

L'équipe de Landis, la Phonak, (...) a déjà réalisé (...), un sérieux entraînement en matière de dopage. Depuis 2004, quatre de ses cyclistes ont été suspendus pour avoir forcé sur la pharmacie. Un autre a été interdit de départ lors du dernier Tour d'Espagne « pour paramètres médicaux anormaux » (sic). Enfin trois autres ont été incités au repos avant même le départ du Tour de France.

Cette accumulation de déboires n'a apparemment troublé ni le directeur du Tour, Jean-Marie Leblanc, ni la société organisatrice ASO, vache à lait du groupe Amaury, par ailleurs propriétaire de « L'Equipe » et du « Parisien ». Il est vrai que le manager de l'équipe Phonak, John Lelangue, est l'ancien adjoint de Leblanc à la Société du Tour de France ; et que le père de l'intéressé, Robert Lelangue, ancien directeur sportif d'Eddy Merckx, est un proche de Leblanc. Encore et toujours une coïncidence. Faut-il ajouter que si Landis est déclassé, c'est le deuxième du Tour, l'Espagnol Oscar Pereiro, qui sera déclaré vainqueur ? Il courait, l'an dernier, chez... Phonak.

(...)




Cette page a été mise en ligne le 13/8/2006