Actualité du dopage



Landis s'en prend aux responsables du cyclisme et de la lutte contre le dopage

07/08/2006 - Yahoo / AP

Extraits

Floyd Landis s'en est pris aux responsables du cyclisme et de la lutte contre le dopage dans ses premières déclarations depuis la confirmation de sa positivité à la testostérone de synthèse pendant le Tour de France.

Dans un entretien accordé à USA Today (...), le cycliste américain a déclaré qu'il n'avait pas été traité de façon équitable et qu'il n'était pas en mesure de se défendre normalement.

"Il y a comme un projet caché là-dessous", a déclaré Landis. "Je ne sais pas ce que c'est."

(...)

"J'ai fait plus de 20.000 kilomètres à l'entraînement pour le Tour", a ajouté l'ancien équipier de Lance Armstrong. "J'ai gagné le Tour de Californie, Paris-Nice et le Tour de Géorgie. J'ai été contrôlé huit fois pendant le Tour de France, quatre fois avant cette étape et trois fois ensuite, dont trois contrôles sanguins."

"Un seul est revenu positif", a poursuivi Landis. "Personne de sensé ne prendrait qu'une seule fois de la testostérone. Ça ne fonctionne pas comme ça."

Landis maintient qu'il présente naturellement un niveau élevé de testostérone, mais "la contre-expertise des urines de Floyd Landis confirme que la testostérone a été prise de façon exogène", a déclaré en France Pierre Bordry, le président du Conseil de prévention et de lutte contre le dopage.

Landis a ajouté au cours de diverses émissions télévisées qu'on ne lui avait pas donné la chance de se défendre.

"Je ne connais pas exactement la vérité", a affirmé Landis dans l'émission Today sur NBC. "Le problème depuis le début est que les gens qui font les analyses n'ont pas suivi leurs propres règles et leurs propres protocoles. Ils ont rendu tout ça public avant que j'ai la chance de réaliser ce qui se passait et j'ai été poussé à faire des commentaires dans la presse avant d'être informé sur le sujet."

"S'ils avaient suivi leurs protocoles, ça ne se serait jamais produit."

Le cycliste de 30 ans a ajouté que sa plus grosse erreur avait été de réagir quand la nouvelle de son contrôle positif a circulé. Il estime en effet avoir donné l'impression de venir devant la presse avec de nouvelles excuses et explications tous les jours.

(...)

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 7/8/2006.