Actualité du dopage



L'UCI condamne l'attitude de l'AFLD pour Pereiro

22/01/2007 - Reuters

Extraits

L'Union cycliste internationale (UCI) a déploré lundi l'attitude de l'Agence française de lutte antidopage dans l'affaire du contrôle d'Oscar Pereiro sur le Tour de France, estimant que l'AFLD avait à tort laissé entendre que l'Espagnol s'était dopé.

"Sujet à l'asthme depuis plusieurs années, Oscar Pereiro dispose d'une autorisation (AUT) lui permettant de soigner cette maladie en recourant au salbutamol, reconnue par l'UCI, l'AFLD et l'Agence mondiale antidopage (AMA)", souligne l'UCI dans un communiqué.

"Lors du Tour de France 2006, des traces de ce produit ont été constatées dans ses urines. Toutefois, le résultat des contrôles effectués durant la course ne peuvent être considérés comme des contrôles antidopage positifs."

"L'UCI insiste auprès de l'AFLD pour que celle-ci s'abstienne de laisser entendre publiquement qu'un coureur est coupable de dopage alors que celui-ci a commis une faute d'ordre administratif uniquement.

"Une telle attitude ne contribue pas à soutenir une communauté du cyclisme, qui lutte plus que jamais contre le phénomène du dopage."

(...)

"Bien que disposant des justifications médicales réclamées dès septembre 2006 par l'AFLD et prouvant qu'il souffre bien d'asthme à l'effort, Oscar Pereiro a tardé à les fournir à cet organisme. Cela constitue un non-respect des procédures administratives établies", poursuit l'UCI, qui déplore au passage l'attitude du coureur de l'équipe Caisse d'Epargne.

"Cette grave négligence du coureur espagnol est regrettable et nuit à l'image du cyclisme dans son ensemble, alors même qu'aucune infraction ne peut lui être reprochée", insiste-t-elle cependant.

(...)

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 27/1/2007.