Tous dopés ? La preuve par 21

Disponible en français, anglais et allemand

Avec le portrait et l'analyse des performances de Richard Virenque

Cliquez ici pour en savoir plus

Richard Virenque

Un dossier cyclisme-dopage.com


Repères

On ne présente plus guère Richard Virenque, surnommé Taram par ses coéquipiers de la grande époque Festina. Taram, comme Taram et le chaudron magique. Même s'il reste étonnament populaire, il est devenu pour beaucoup le symbole du dopage dans le cyclisme. A l'insu de son plein gré, cela va sans dire. Pour ceux qui ne le connaitraient pas, voici quelques repères.

Littérature

L'été 1998 lui ayant donné l'occasion de relâcher son entrainement sportif, Richard Virenque en profite pour prendre la plume. Résultat, l'année suivante sort en librairie "Ma Vérité". Il n'obtiendra pas le prix Goncourt mais la critique qu'en fit le site "cyclisme-dopage.com" resta pendant de long mois la page la plus visitée du site. Elle est toujours en ligne : cliquez ici ! Plus tard, à la page 136 de Plus fort qu'avant (voir ci-dessous), Jean-Paul Vespini écrit : "Au fond de lui-meme, Richard ne souhaitait pas la sortie de cet ouvrage, qu'il ne revendique pas aujourd'hui." Le rembourse-t-il ?

Lassé de la plume, il confie au journaliste Jean-Paul Vespini le soin d'écrire son second ouvrage intitulé Plus fort qu'avant. En clair, s'il ne s'était pas dopé, le varois aurait eu un palmarès autrement plus étoffé ! La lecture de son palmarès donne une autre impression !

Questionnaire de Proust

Extrait du livre Plus fort qu'avant (page 300), deux réponses de Virenque :

Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ? La Franchise
Son premier livre où il expliquait ne jamais s'être dopage est un exemple de franchise, en effet !

La réforme que vous admirez le plus ? La suppression de la vignette auto !
No comment !

Un peu de poésie

Sous la plume de Jean-Paul Vespini dans Plus fort qu'avant, cette émouvante description de l'ascension de Courchevel lors du Tour de France 1997 :

"A 21 km du sommet, Courchevel retient son souffle. (...) Ca sent le règlement de compte, le hold-up de la banque, le fer rouge.
Virenque attaque. Ullrich répond.
(...)
Mais à quoi jouent-ils tous les deux ? (...) La course à l'intox, au bluff, le bras de fer impitoyable rythme leur ascension .
Et si Ullrich craquait ?
(...)
Courchevel l'appelle . (...) "Cours, chevalier Richard, hisse-toi la-haut, sur ton destrier blanc, empare-toi de la résidence des chefs d'Etat ! (...)"
Il se tourne vers Jan, il lui parle. (...) Mais que peuvent-ils se dire ? "Je lui demandais de collaborer, de me relayer. Je voulais qu'il produise des efforts plus intenses, qu'il se fatigue. Je me sentais fort et prêt à l'attaquer." (...)
Richard impose le rythme. Jan suit. (...) Il n'a pas assuré un relai jusqu'avant le dernier kilomètre du sommet. Lorsqu'il est passé devant, je me suis calé dans sa roue pour récupérer rapidement. (...)
Sous l'azur de Courchevel, Richard dressa son bras droit en l'air, l'index pointé vers le ciel, le visage radieux (...) : il s'imposait pour la première fois dans les Alpes."

Fin de citation ! Bruno Roussel, dans son livre Tour de vices fera une toute autre description de cette passe d'arme. Le mot corruption est suggéré...

Les Festina exclus du Tour de France 1998


Extrait du journal télévisé de France 3, le 18/07/1998

Son palmarès



Qualités physiques

Puissances développées par Richard Virenque, exprimées en «watts» (calculés pour un athlète de 70 kg) :



Il a dit



Les lapsus du grimpeur



Ils ont dit de lui

Sa réaction aux aveux de Bjarne Riis et Erik Zabel (Mai 2007)

Où l'on découvre que Richard Virenque fut le seul à payer lors de l'affaire Festina. Sympa pour ses collègues qui avouèrent rapidement...

Eurosport - 26/05/2007

En savoir plus