Actualité du dopage



Le médecin fédéral "m'a injecté mon 1er dopant", affirme Gaumont

07/11/2006 - Yahoo / AFP

Extraits

L'actuel médecin fédéral de la Fédération française de cyclisme (...) Armand Mégret "m'a injecté mon premier produit dopant de ma carrière en 1994", a affirmé (...) Philippe Gaumont, au deuxième jour du procès (...) du dopage au sein de l'équipe cycliste Cofidis.

(...) Philippe Gaumont (...) était interrogé sur la prise d'un corticoïde, le Kénacort, et les moyens pour le masquer lors de contrôles antidopages.

Le juge assesseur Laurent Bougerie l'interroge.

Le juge : "Quelle est la première fois que vous avez pris du Kénacort?"

Gaumont : "Armand Mégret m'a injecté mon premier produit dopant de ma carrière en 1994".

Le juge : "Le même Armand Mégret qui est aujourd'hui médecin fédéral et vers qui remonte le suivi longitudinal (...)?"

Gaumont : "Oui".

Agitation de l'avocat de la FFC, Me Paul Mauriac, qui ne veut pas d'un "réquisitoire" avant l'heure.

M. Mégret sera entendu comme témoin mercredi.

Ex-coureur chez Cofidis de 1997 à 2004, Gaumont a reconnu la prise de produits dopants tout au long de sa carrière, précisant : "Je n'ai gagné qu'une course non dopé chez les professionnels, c'est le tour de Poitou-Charentes en 1994".

"Chez Cofidis, j'ai vu un seul coureur ne pas se doper, c'est Moncoutié. Il a des qualités naturelles et il a eu le caractère de refuser", a assuré Gaumont.

Quant à l'avenir, il estime "difficile de faire bouger les choses" : "De toute façon, le vélo est dirigé par d'anciens coureurs, et qui dit anciens coureurs dit obligatoirement anciens dopés".

(...)


Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 7/11/2006.