Actualité du dopage



Le cycliste écossais Millar confirme ses aveux

27/07/2004 - Yahoo / AFP

Extraits

Le cycliste écossais David Millar, une semaine après ses aveux devant la justice française, confesse de nouveau, dans une interview publiée mardi dans le quotidien The Gardian, s'être dopé à l'EPO, en 2001 et 2003.

Millar, 27 ans, explique qu'après un médiocre Tour de France en 2001, il fut initié aux produits dopants par un membre plus âgé de son ancienne équipe, Cofidis, et qu'on lui apprit ensuite comment s'injecter lui-même le produit tout en s'assurant de ne pas se faire prendre.

(...)

Millar avoue également (...) avoir délibérément conservé les capsules vides, qui avaient contenu l'EPO qu'il s'était injecté avant son contre-la-montre victorieux des Mondiaux-2003 à Hamilton au Canada, afin de ne jamais oublier.

"Je les ai utilisées, les ai oubliées, laissées dans mon sac, suis allé à Las Vegas, et je les ai retrouvées en défaisant mes bagages. J'ai alors pensé: +Putain, qu'est-ce que ma vie devient+. Je les ai mises sur mon étagère. J'étais très marqué: j'avais remporté le contre-la-montre des Mondiaux avec une telle marge que je n'avais même pas besoin de me doper", raconte David Millar.

"Mais j'étais arrivé à un point où mon désir de victoire était tel que pour m'en assurer, j'ai fait quelque chose que je n'avais pas besoin de faire, et je ne voulais pas l'oublier", explique-t-il.

"J'aurais pu continuer. J'avais un bon avocat à Paris. Mais je me suis dit: +Merde, je ne peux plus vivre avec ça", poursuit-il. "J'aurais pu lutter, lutter, lutter, mais je ne suis pas fondamentalement un bon menteur".

(...)


Lire l'article en entier