Actualité du dopage



Sassone en garde à vue

14/01/2004 - L'Equipe

Extraits

Cinq personnes, dont Robert Sassone, sont désormais en garde à vue après le coup de filet de la brigade des stupéfiants qui a démantelé (...) un présumé réseau de trafic de produits dopants autour de l'équipe française Cofidis.

Le Polonais Marek Rutkiewicz, ancien coureur Cofidis, et son compatriote Boguslaw Madejak, soigneur de l'équipe française, doivent être présentés mercredi soir au juge d'instruction de Nanterre en charge de l'enquête.

Les deux hommes pourraient être mis en examen par le juge d'instruction Richard Pallain. Le coureur français Robert Sassone devrait être convoqué dans les prochains jours par le juge. Deux autres personnes, une fille, pharmacienne, et l'épouse de M. Madejak, placées en garde à vue, doivent être remises en liberté. Une autre fille de M. Madejak avait été libérée mardi après-midi.

L'opération policière a débuté avec l'interpellation d'un ex coureur de chez Cofidis, le Polonais Marek Rutkiewicz, qui a aussitôt été placé en garde à vue (...). Ce dernier a été appréhendé à l'aéroport de Paris-Roissy lundi alors qu'il arrivait de Varsovie. Des « produits suspects» ont été trouvés en sa possession ainsi qu'à son domicile de Hyères.

Le contenu des bagages de Rutkiewicz a été identifié. Le jeune Polonais était en possession d'ampoules d'hormones de croissance recombinante et de Tefamin. (...) Rutkiewicz n'a, semble t-il, rien concédé aux policiers, déclarant qu'il avait la certitude de transporter dans ses bagages des vitamines.

(...)

Le soigneur polonais de l'équipe Cofidis Boguslaw Madejak, qui avait échappé au coup de filet policier de lundi, a lui aussi été arrêté et placé en garde à vue mardi soir. (...) Madejak est ni plus ni moins soupçonné d'être le «cerveau» de cette affaire de trafic de produits illicites et dopants.

Une perquisition a été effectuée à son domicile de Chatenay-Malabry lundi soir. Mais la brigade des stupéfiants n'aurait rien saisi de spectaculaire. Tout comme Rutkiewicz, Madejak n'avait rien lâché mardi en fin de soirée aux policiers, niant toute implication dans un quelconque trafic.

Quant à Robert Sassone, il aura dû mal à se retrancher derrière son unique consommation personnelle. Effectivement, l'ancien coureur Cofidis a été à son tour arrêté, puis placé en garde à vue. Tout comme Madejak, son domicile a été perquisitionné. Selon le journal L'Equipe, les policiers auraient saisi une quantité impressionnante de produits dopants : près de quarante ampoules d'EPO, des hormones de croissance et de la testostérone.


Lire l'article en entier