Actualité du dopage

Indice de confiance de AG2R CITROEN TEAM : 16,5


05/07/2021 - cyclisme-dopage.com - S. Huby - #TeamWatttheFuck

L'équipe cycliste AG2R Citroën a été créée en 1992 par Vincent Lavenu qui la dirige toujours, assisté par Philippe Chevallier depuis 2019.

Ben O’Connor s’est imposé à Tignes au terme d’une neuvième étape courue dans des conditions météorologiques particulièrement difficiles.

Quinze coureurs impliqués dans des affaires de dopage

AG2R est une équipe ancienne. Elle n’a pas pu traverser impunément les années 90. Plus embêtant, elle a aussi vu plusieurs de ses coureurs être contrôlés positifs ces dernières années, alors même qu’elle adhère au MPCC.

Rodolfo Massi est une des plus grosses ombres dans le tableau Casino-AG2R. Il est arrêté à l’hôtel le 29 juillet 1998, après la dix-septième étape du Tour de France. C’est la première fois de l’histoire qu’un coureur est mis en garde à vue pendant une course. Il est alors maillot à pois du Tour. Autant dire que l’incident ne passe pas inaperçu. Massi est connu dans le peloton pour être un fournisseur de produits. Certains le surnomment « le pharmacien ».

La commission d'enquête sénatoriale de 2013 révélera que trois poulains de Vincent Lavenu avaient consommé de l’EPO pendant le Tour de France 1998 : Bo Hamburger, Pascal Chanteur, actuel Président de l'UNCP (Union Nationale des Cyclistes Professionnels) et Jacky Durand.

En 2010, le grimpeur slovène Tadej Valjavec est rattrapé par la patrouille en raison d’anomalies dans son passeport biologique non conforme. Il se débattra jusque devant le TAS (Tribunal Arbitral du Sport) mais écopera d’une suspension de deux ans. Au passage, on apprend qu’il avait manqué un contrôle inopiné en 2009. Sa femme était en train d’accoucher et il avait éteint son portable. On a besoin de tranquillité dans ces moments-là.

Le calvaire de Vincent Lavenu

En 2012, débute un véritable calvaire pour le manager de l’équipe de Chambéry. Trois de ses coureurs sont successivement contrôlés positifs.

Steve Houanard, tout d’abord, trébuche suite à un contrôle inopiné effectué le 21 septembre 2012.

L’année suivante, Sylvain Georges est contrôlé positif à l’Heptaminol pendant le Giro. Vincent Lavenu le licencie. Il sera suspendu 18 mois.

En 2015, c’est au tour du sprinter Lloyd Mondory de se faire pincer pour consommation d’EPO à l’occasion d’un contrôle inopiné. Lavenu pleure au micro d’Europe 1.

Au nom des coureurs, Samuel Dumoulin lit un communiqué avant le départ de Paris-Nice.

Les coureurs au départ @ParisNice Nous continuerons le combat contre le dopage @SamuelDumoulin #allezalm pic.twitter.com/OE0Y1cjnIa

— AG2R CITROËN TEAM (@AG2RCITROENTEAM) March 11, 2015

Mondory, disciple (il l’appelle « Maître ») de Bernard Sainz, alias Docteur Mabuse, est lourdement suspendu : 4 ans.

Aucun coureur en activité n’est épinglé

Si l’histoire de l’équipe est chargée, AG2R se rattrape en n’ayant aucun coureur épinglé dans notre annuaire du dopage parmi son effectif.

Deux encadrants épinglés

En 2006, le tribunal correctionnel de Bordeaux se penche sur une affaire de trafic « pots belges », 2190 au total, dans le milieu cycliste. Pas moins de 23 prévenus comparaissent. L'affaire avait commencé en 2003 après un contrôle anti-dopage positif lors d'une course d'amateurs. L'enquête avait permis un coup de filet en janvier 2005 dans plusieurs villes du sud de la France et en Belgique. La plaque tournante du trafic, le soigneur belge Freddy Sergant, fournisseur et importateur du produit. Il sera condamné à 4 ans de prison. Laurent Biondi, qui est alors suspendu provisoirement par l’équipe AG2R, est condamné à trois mois de prison avec sursis. Il est accusé par Sergant de lui avoir acheté épisodiquement des pots belges. Sergant est revenu sur ses déclarations lors de la confrontation avec Laurent Biondi, qui a toujours nié son implication dans cette affaire. Le tribunal le condamne tout en considérant d’ailleurs « hors réseau ». Alain Biondi fera appel et obtiendra une relaxe, la Cour d’Appel choisissant d’écarter, pour vice de forme, l'expertise capillaire effectuée sur Laurent Biondi.

L’assistant sportif Alexandre Lecocq a été déclassé et suspendu neuf mois dont quatre avec sursis en raison d’un contrôle positif au Tour de la Guadeloupe 2004. Ses urines contenaient du triamcinolone acétonide, un glucocorticoïde.

Vincent Lavenu n?est pas épinglé dans notre annuaire même si son attitude a été dénoncée par plusieurs témoignages. En 1998, un de ses coureurs, Frédéric Pontier, explique par exemple qu?il promettait de couvrir ses coureurs s?ils étaient contrôlés positifs à l?EPO. Lavenu, ajoute Pontier, leur disait que le Dr Tarsi était là « pour tout administrer au coureur qui en faisait la demande ».

Radars éteints

Aucun coureur ni encadrant n’a allumé les radars placés sur les Grands Tours par Frédéric Portoleau et Antoine Vayer.

Dans sa chevauchée victorieuse vers Tignes, Ben O Connor a développé une puissance étalon de 359 watts (5.15 w/kg si 67 kg) pendant 22min30sec sur la portion de 7.63 km à 6.9%. Il n’allumera pas les radars cette année.

AG2R adhère au MPCC et en assume les conséquences

Vincent Lavenu est un des membres fondateurs du MPCC. Son équipe y adhère évidemment, de même que la plupart des coureurs et une large partie des encadrants.

Là où d’autres équipes ont choisi de quitter le MPCC plutôt que d’en assumer les conséquences, comme la Lampre en 2015 (lire ici), Vincent Lavenu n’a pas reculé lorsque l’orage est venu. Il décide d’auto-suspendre son équipe une semaine en mai 2013 se privant ainsi d’une participation au Dauphiné Libéré. Il n’a guère le choix. Sylvain Georges vient d’être contrôlé positif et c’est le deuxième en moins de 12 mois. C’est une première en application du règlement interne du MPCC.

Verdict

Nous attribuons à AG2R CITROEN TEAM la note de 16,5/20. C’est la troisième meilleure note de notre classement.

Indice de confiance de AG2R CITROEN TEAM : 16,5
Source : cyclisme-dopage.com - 05/07/2021

Sur le même sujet


Cette page a été mise en ligne le 05/07/2021