Actualité du dopage

Indice de confiance de LOTTO SOUDAL : 11,5


01/07/2021 - cyclisme-dopage.com - S. Huby - #TeamWatttheFuck

L’équipe belge est parrainée depuis 1984 par Lotto, la loterie belge.

La double peine de Marc Sergeant et le record de Djamolidine Abdoujaparov

Filant tout droit vers son quarantième anniversaire, l’équipe n’a pas pu traverser ces années sans quelques accrocs. Le premier d’entre eux s’appelle Marc Sergeant. Aujourd’hui Directeur Général, il est tombé par deux fois dans les pièges tendus par les contrôleurs antidopage. La première fois en 1983, avant son arrivée chez Lotto, il est contrôlé positif lors de la Ruta Del Sol. Deux ans plus tard, patatra, il trébuche encore, sur ses terres cette fois et sous le maillot Lotto-Merckx, au Grand Prix de l'Escaut. Arrivé troisième, il est éjecté du podium et suspendu.

En 1997, le sprinter ouzbek Djamolidine Abdoujaparov réussit l’exploit d’être contrôlé positif aux amphétamines et au Clenbuterol sur six épreuves différentes, un probable record du monde qui ne lui vaudra qu’un an de suspension après intervention du Tribunal Arbitral du Sport : Trois jours de La Panne, Grand Prix de Rennes, Côte Picarde, Quatre jours de Dunkerque, Critérium du Dauphiné libéré et enfin Tour de France. Autrefois, le Tour se préparait en course. Il est éjecté de la Grande Boucle avec son soigneur qu’il met en cause : « Le soigneur de l’équipe avait un médicament en poudre dans une petite boîte de pellicules photos. Il m’a dit : "Prends ça et tu respireras mieux". Je lui ai demandé : c’est pas positif ? "Non, tu peux compter sur moi" ». Il ne fallait pas.

Le passé handicape indéniablement l’équipe au maillot rouge. Avec 14 affaires répertoriées, impliquant 9 coureurs, cela représente 0,37 affaires par année d'existence. C’est dans la moyenne des formations alignées sur ce Tour de France.

On a retrouvé Roger Kluge

Ce mercredi 1er juillet, Roger Kluge était facile à localiser. Il pédalait quelques minutes devant le peloton en compagnie de Greg Van Avermaet. Il y a dix ans, les contrôleurs antidopage avaient un peu plus de difficultés à le trouver. Il avait alors manqué trois contrôles antidopage en l'espace de 18 mois, ce qui aurait pu lui valoir une suspension. Le troisième contrôle manqué de l'Allemand datait d'avril 2010, alors qu'il roulait sous les couleurs de la Milram. Heureusement, il avait échappé à la sanction après avoir démontré qu'il n'était pas responsable des contrôles manqués.

Tosh Van der Sande, également présent sur ce Tour de France, est le second coureur de l’équipe à avoir été éclaboussé par une affaire de dopage. Il avait été suspendu à titre provisoire après un contrôle antidopage positif effectué pendant les Six Jours de Gand (2018). La substance en cause provenait du spray nasal Sofrasolone qui est en vente libre. Elle est autorisée en compétition à condition qu'il d’être signalée lors du contrôle, ce que Van der Sande n’avait pas fait. Il plaidera l’« erreur administrative ». Il est le Thomas Thévenoud du peloton. L’UCI se montre clémente et le blanchit.

Flashes éteints

Aucun coureur ni encadrant n’a allumé les radars placés sur les Grands Tours par Frédéric Portoleau et Antoine Vayer.

Adhésion au MPCC

L’équipe Lotto adhère au MPCC depuis 2012. Un seul coureur (Sylvain Moniquet, non retenu pour ce Tour) y est inscrit à titre individuel alors que six encadrants dont trois médecins le sont.

Lotto Soudal est une des trois équipes pour lesquelles nous n’avons pas pu faire l’inventaire complet des membres du staff. Nous ne pouvons pas exclure que d’autres dirigeants aient été épinglés dans notre annuaire du dopage. Sollicitée, l’équipe ne nous a pas répondu. Son ICCD doit donc être considéré comme le meilleur possible.

Verdict

Nous attribuons à Lotto Soudal un ICCD de 11,5/20, en zone orange. C’est sévère. Les mésaventures de Roger Kluge et Tosh Van der Sande pèsent lourd dans la balance.

Indice de confiance de LOTTO SOUDAL : 11,5
Source : cyclisme-dopage.com - 01/07/2021

Sur le même sujet


Cette page a été mise en ligne le 01/07/2021