Actualité du dopage

Indice de confiance de BORA - HANSGROHE : 14,9


17/07/2021 - cyclisme-dopage.com - S. Huby - #TeamWatttheFuck

L’équipe Bora-Hansgrohe a été créée en 2010 par l'ancien cycliste Ralph Denk. Elle s’appelle alors NetApp. En 2013, Jens Heppner, ancien coureur et directeur sportif depuis 2010, est écarté. La commission d’enquête sénatoriale avait mis en évidence la consommation d’EPO du coureur en 1998.

L’équipe a recruté Peter Sagan pour la saison 2017. Le Slovaque conquiert un troisième titre de Champion du Monde au terme d’une saison décevante. Il a été contraint d’abandonner ce Tour de France. Le discret Wilco Kelderman occupe la cinquième place du classement général à la veille de l’arrivée à Paris.

Une affaire en douze ans

En 12 ans, l’équipe n’a connu qu’une affaire de dopage. Il s’agissait de Ralf Matzka, contrôlé positif hors compétition en mars 2016 au tamoxifène, un médicament qui permet de stimuler la production de testostérone naturelle. Pour défendre son coureur, Ralph Denk, explique que cette positivité est due à la consommation d’une eau minérale contaminée. Devant le Tribunal Antidopage de l’UCI, Matzka soutient la même thèse. Il ne convainc pas et écope d’une suspension de deux ans.

Aucun coureur épinglé

L’équipe ne compte aucun coureur épinglé dans notre annuaire du dopage parmi son effectif.

Deux dirigeants épinglés

L’équipe Bora compte deux dirigeants précédemment impliqués dans des affaires de dopage. Comparées à d’autres que nous avons relatées tout au long de ce Tour de France, elles sont, somme toute bénignes.

Enrico Poitschke est contrôlé positif à la bétaméthasone, un corticoïde synthétique, à l’issue de la course Hessen Rundfahrt 2004. Il n’avait pas présenté son AUT au moment du contrôle. Il s’en sort avec un simple avertissement et une pénalité de 1% de son temps. Son équipe Wiesenhof le maintient dans son effectif. Il intègre le Team Netapp dès sa création en tant que directeur sportif.

Ralf Scherzer est contrôlé positif dans une petite course, Wien-Laßnitzhöhe, qui s’est déroulée en mai 2003. Le coureur de l’équipe Elk Haus est exclu. Il est membre de l’équipe Bora depuis 2015. Il s’occupe des relations presse et de la recherche de sponsors.

Radars éteints

Aucun coureur ni encadrant n’a allumé les radars placés sur les Grands Tours par Frédéric Portoleau et Antoine Vayer.

Bora-hansgrohe adhère au MPCC

L’équipe adhère au Mouvement Pour un Cyclisme Crédible mais très peu de coureurs et d’encadrants y adhèrent à titre individuel.

Parmi les coureurs du Tour de France 2021, Ide Schelling et Wilko Kelderman, adhèrent.

Verdict

L’ensemble vaut à l’équipe Bora un ICCD (indice de confiance) de 14,9, bien installé en zone verte.

Indice de confiance de BORA - HANSGROHE : 14,9
Source : cyclisme-dopage.com - 17/07/2021

Sur le même sujet


Cette page a été mise en ligne le 17/07/2021