Actualité du dopage

L'opération Aderlass en résumé

Mise à jour le 01/04/21 - cyclisme-dopage.com

Chronologie

Revue de presse de l'affaire


Les cyclistes mis en cause

Les autres sportifs mises en cause

Les autres personnes mises en cause

Les condamnations




cyclisme-dopage.com - L'opération Aderlass en résumé



Actualité du dopage

L'opération Aderlass en résumé

Mise à jour le 01/04/21 - cyclisme-dopage.com

Chronologie

  • 25/01/2021 : Le docteur Mark Schmidt annonce faire appel de sa condamnation.

  • 24/01/2021 : Selon sportschau.de, Bjorn Thurau aurait été en contact avec Pirmin Lang pour organiser des livraisons de produits dopants.

  • 15/01/2021 : Le docteur Mark Schmidt est condamné à quatre ans et dix mois de prison ainsi qu'à une interdiction d'exercer la médecine pendant trois ans et une amende de 158 000 euros. Ses quatre complices dans le box des accusés sont également reconnus coupables. Dirk Q. est condamné à deux ans et quatre mois de prison ferme. Diana S. est condamnée à un an et quatre mois de prison avec sursis. Deux autres complices, dont le père du médecin, sont condamnés à des amendes.

  • 13/01/2021 : Stefan Denifl est condamné à deux ans de prison pour fraude grave.

  • 24/10/2020 : Les 800 tests pratiqués par la CADF sur d'anciens échantillons de 2013 à 2019 se révèlent tous négatifs.

  • 29/09/2020 : Mark Schmidt passe aux aveux devant le tribunal. Il affirme avoir dopé des athlètes depuis 2012 et avoir agi par fascination pour le sport de haut niveau, beaucoup plus que par souci du gain financier.

  • 16/09/2020 : Début du procès de Mark Schmidt, jugé avec quatre complices

  • 11/09/2020 : Selon le Het Nieuwsblad, les enquêteurs ont découvert que Mark Schmidt utilisait de la H7379, une hémoglobine humaine lyophilisée. Des coureurs en auraient fait usage en 2016 et 2017.

  • 18/08/2020 : Le procureur Kai Graeber déclare qu'un cycliste impliqué dans l'affaire et dont le nom n'a pas été rendu public est encore en activité mais que son nom ne sera sans doute pas révélé.

  • 22/07/2020 : Georg Preidler est condamné à un an de prison avec sursis et une amende de 2.880 euros par le tribunal d'Innsbruck.

  • 13/07/2020 : Un technicien de l'équipe de ski Autrichienne, Emanuel M., est condamné à un an de prison et 3 360 euros d'amende.

  • 03/07/2020 : Walter Mayer est condamné à 15 mois de prison avec sursis pour fourniture de produits dopants.

  • 24/02/2020 : Selon «NZZ am Sonntag», un médecin suisse ferait l'objet d'une enquête depuis 2018 pour avoir fourni en 2012 et 2013 une substance non-autorisée en médecine humaine et en médecine vétérinaire à Mark Schmidt.

  • 21/02/2020 : L'ancien coureur suisse de l'équipe IAM Cycling avoue sur Twitter s'être dopé tout au long de sa carrière et avoir fait partie du réseau Aderlass.

  • 29/01/2020 : Johannes Dürr est condamné à 15 mois de prison avec sursis et à une amende de 720 euros. Il a plaidé coupable devant le tribunal. Il est aussi condamné à rembourser 52.000 euros de gains récoltés grâce à la fraude sportive. De son côté, l'ex-entraîneur Gerald Heigl est condamné à 12 mois de prison avec sursis et 3.120 euros d'amende. Ni l'un ni l'autre ne feront appel.

  • 15/01/2020 : Pendant son procès à Innsbruck, Georg Preidler soutient avoir commencé à se doper en 2018.

  • 09/01/2020 : La Fédération internationale de ski (FIS) inflige quatre ans de suspension pour dopage aux fondeurs Alexey Poltaranin, Karel Tammjärv, Andreas Veerpalu et l'entraîneur Martin Alaver.

  • 22/12/2019 : Selon la chaîne de télévision allemande ARD, deux coureurs professionnels allemands, qui ont participé au Tour de France, seraient des clients de Mark Schmidt.

  • 20/12/2019 : Un médecin allemand, dont le nom est protégé, est accusé d'avoir causé des lésions corporelles sévères à la suite de l'administration de cellules sanguines rouges à une athlète en 2017.

  • 13/11/2019 : Kristijan Durasek est suspendu 4 ans par l'UCI.

  • 19/09/2019 : Les Slovènes Kristijan Koren (32 ans) et Borut Bozic (39 ans) sont condamnés par l'UCI à deux ans de suspension. Les deux hommes s'étaient dopés en 2011 et 2012. Ils sont licenciés par la Bahrain-Merida.

  • 19/09/2019 : Georg Preidler est poursuivi par le parquet d'Innsbruck pour fraude sportive sérieuse. Le procureur, Thomas Willam, lui reproche une "pratique régulière du dopage sanguin et de prises d'hormones de croissance, depuis le Giro d'Italia au printemps 2017 jusqu'à ses aveux sur le dopage."

  • 17/09/2019 : Johannes Dürr est suspendu à vie par l'agence antidopage autrichienne.

  • 24/08/2019 : L'UCI suspend Alessandro Petacchi pour 2 ans.

  • 23/07/2019 : Les fondeurs Dominik Baldauf et Max Hauke sont suspendus pour quatre ans par l'agence antidopage autrichienne Nada.

  • 17/07/2019 : Le procureur d'Innsbruck Hansjörg Mayr déclare qu'Hannes Reichelt est blanchi de tout soupçon.

  • 27/06/2019 : L'Union Cycliste Internationale (UCI) annonce la suspension pour 4 ans de Stefan Denifl et Georg Preidler.

  • 30/05/2019 : L'Union Cycliste Internationale (UCI) annonce la suspension provisoire de la vététiste autrichienne Christina Kollmann-Forstner. L'UCI agit sur la base des informations reçues des autorités policières autrichiennes.

  • 24/05/2019 : Hannes Reichelt est entendu par la police autrichienne. Il est soupçonné d'avoir pris des médicaments interdits. Gerard Heigl lui aurait fourni des plans d'entraînement depuis 2005. Ce dernier est incarcéré le même jour. Il est soupçonné d'avoir favorisé le dopage d'athlètes de "diverses disciplines”, selon le parquet qui n'a pas publié son nom.

  • 22/05/2019 : Selon les informations du Monde et du Corriere della Sera, Milan Erzen, patron de l'équipe cycliste Bahrain-Merida est soupçonné par la police autrichienne d'avoir fait appel aux services du docteur Mark Schmidt.

  • 15/05/2019 : L'UCI annonce la suspension de Kristjan Koren et de Kristijan Durasek. Ils doivent quitter respectivement le Giro et le Tour de Californie auxquels ils participaient. Borut Bozic est également visé par l'enquête.

  • 14/05/2019 : Alessandro Petacchi est accusé par Le Monde et le Corriere della Sera d'avoir été durant deux ans un client du Dr Mark Schmidt. Consultant de la chaîne de télévision RAI pendant le Giro, il est renvoyé à la maison.

  • 12/05/2019 : Danilo Hondo reconnait s'être dopé en 2011. Le traitement lui a coûté 30.000 euros, qu'il a versés à Mark Schmidt.

  • 20/03/2019 : Au cours d'une conférence de presse, Kai Gräber, procureur en charge du dossier, explique que l'enquête concerne « cinq sports, dont trois d'hiver », « qu'au moins 21 athlètes originaires de huit pays différents sont impliqué » et « qu'un petit pourcentage des 21 suspects sont des femmes ». Le parquet affirme avoir saisi « 40 à 50 poches de 500 ml de sang ». Les faits remonteraient à 2011.

  • 13/03/2019 : Début de l'interrogatoire de Mark Schmidt par la police allemande. Selon son avocat, il collabore avec les enquêteurs.

  • 05/03/2019 : L'UCI annonce la suspension de Georg Preidler et Stefan Denifl. De son côté Johannes Dürr est interpelé en Autriche. Toujours le même jour, le skieur de fond estonien Algo Kärp avoue aux enquêteurs avoir fait usage de dopage sanguin et avoir fait appel aux services du médecin sportif allemand Mark Schmidt.

  • 04/03/2019 : Georg Preidler quitte l'équipe française Groupama-FDJ après avoir reconnu « s'être fait prélever du sang à deux reprises en fin d'année 2018 ».

  • 03/03/2019 : Stefan Denifl admet devant la police avoir eu recours au dopage sanguin.

  • 27/02/2019 : Des perquisitions coordonnées sont menées à Seefeld, dans le Tyrol autrichien pendant les championnats du monde de ski nordique. Max Hauke, un skieur de fond autrichien, est pris en flagrant délit de dopage, une vidéo devenue célèbre.

  • 01/2019 : L'opération Aderlass ("saignée" en français), débute à Erfurt en Thüringe (Allemagne) dans le monde du ski de fond par les aveux de Johannes Dürr, ancien skieur autrichien, devant les caméras de la chaîne de télévision allemande ARD.

Revue de presse de l'affaire


Les cyclistes mis en cause

  • Borut Božic (ancien coureur, directeur sportif de l'équipe Bahrain-Merida depuis 2019.) : Il a été coureur de 2004 à 2018. Les faits le concernant remontent à 2012. Le 9 octobre 2019, il est suspendu deux ans par l'UCI. Il est licencié par la Bahrain-Merida.

  • Stefan Denifl (ancien coureur) : Alors qu'il aurait dû courir au sein de l'équipe CCC en 2019, son contrat a été résilié fin 2018 «pour des raisons personnelles». Il a admis avoir eu recours au dopage sanguin. L'UCI le suspend le 5 mars 2019 pour 4 ans. Le 22 juillet 2020, il est condamné à un an de prison avec sursis et une amende de 2.880 euros par le tribunal d'Innsbruck. Le 12 janvier 2021, il est condamné en appel à deux ans de prison pour fraude grave.

  • Kristijan Durasek (coureur dans l'équipe UAE Emirates) : Suspendu provisoirement par l'UCI le 15 mai 2019, il doit quitter le Tour de Californie auquel il participait. Le 13 novembre 2019, il est suspendu 4 ans par l'UCI.

  • Danilo Hondo (ancien coureur, entraîneur national pour l'équipe suisse depuis septembre 2016) : Il reconnait s'être dopé en 2011. Le traitement lui a coûté 30.000 euros, qu'il a versés à Mark Schmidt.

  • Christina Kollmann-Forstner (vététiste) : Elle est suspendue provisoirement par l'UCI le 30/05/2019 sur la base des informations reçues des autorités policières autrichiennes. Elle a été vice-championne du monde de cross-country marathon en 2018.

  • Kristjan Koren (coureur dans l'équipe Bahrain Merida) : Suspendu par l'UCI le 15 mai 2019, il doit quitter le Giro auquel il participait. Les faits le concernant remonteraient à 2011 et 2012. Le 9 octobre 2019, il est suspendu deux ans par l'UCI. Il est licencié par la Bahrain-Merida.

  • Pirmin Lang (directeur sportif de la Swiss Racing Academy) : Il avoue sur Twitter s'être dopé tout au long de sa carrière et avoir fait partie du réseau Aderlass.

  • Alessandro Petacchi (ancien coureur) : Il est accusé par Le Monde et le Corriere della Sera d'avoir été durant deux ans (2012 et 2013) un client du Dr Mark Schmidt. Consultant de la chaîne de télévision RAI pendant le Giro, il est renvoyé à la maison. En août 2019, l'UCI annonce sa suspension pour 2 ans.

  • Georg Preidler (coureur dans l'équipe Groupama-FDJ) : Il a été arrêté puis relâché mais suspendu. Il démissione de l'équipe Groupama-FDJ. L'UCI le suspend le 5 mars 2019. Le 19 septembre, il est poursuivi par le parquet d'Innsbruck pour fraude sportive sérieuse. Le procureur, Thomas Willam, lui reproche une "pratique régulière du dopage sanguin et de prises d'hormones de croissance, depuis le Giro d'Italia au printemps 2017 jusqu'à ses aveux sur le dopage."

  • Bjorn Thurau (coureur dans l'équipe Vito-Feirense-PNB) : Selon sportschau.de, il aurait été en contact avec Pirmin Lang pour organiser des livraisons de produits dopants.

Les autres sportifs mises en cause

  • Dominik Baldauf (skieur de fond) : Il est l'un des cinq skieurs arrêté le 27 février 2019. Il est accusé de s'être autotransfusé 800 ml de sang le 24 février 2019. Il est accusé d'avoir commencé ces pratiques en 2016 et a reconnu les faits. Le 23/07/2019, l'agence antidopage autrichienne Nada lui inflige 4 ans de suspension.

  • Johannes Dürr (ancien skieur de fond) : Ses révélations à la télévision allemande ARD ont déclenché l'affaire. Il a avoué l'utilisation d'EPO et de transfusions sanguines durant sa carrière. En septembre 2019, il est suspendu à vie par l'agence antidopage autrichienne. En janvier 2020, il est condamné à 15 mois de prison avec sursis et à une amende de 720 euros après avoir plaidé coupable devant le tribunal. Il est aussi condamné à rembourser 52.000 euros de gains récoltés grâce à la fraude sportive.

  • Max Hauke (skieur de fond) : Pris en flagrant délit de transfusion sanguine, il est arrêté le 27 février 2019. Il est accusé d'avoir commencé ces pratiques en 2016 et a reconnu les faits. Le 23/07/2019, l'agence antidopage autrichienne Nada lui inflige 4 ans de suspension.

  • Algo Kärp (skieur de fond) : Il a avoué aux enquêteurs avoir fait usage de dopage sanguin et avoir appel aux services du Dr Mark Schmidt. Il aurait mis en cause son entraîneur Mati Alaver qui est aussi celui de Karel Tammjärv.

  • Alexeï Poltaranin (skieur de fond) : Il est l'un des cinq skieurs arrêté le 27 février 2019. En janvier 2020, la Fédération internationale de ski (FIS) lui inflige quatre ans de suspension pour dopage.

  • Hannes Reichelt (ancien skieur alpin) : Il est interrogé par la police autrichienne le 24 mai 2019. Gerard Heigl lui aurait fourni des plans d'entraînement depuis 2005. Le procureur d'Innsbruck Hansjörg Mayr déclare toutefois le 17 juillet 2019 qu'Hannes Reichelt est blanchi de tout soupçon.

  • Karel Tammjärv (skieur de fond) : Il est l'un des cinq skieurs arrêté le 27 février 2019. Son entraîneur Mati Alaver a été mis en cause par Algo Kärp, interpelé le 5 mars 2019. En janvier 2020, la Fédération internationale de ski (FIS) lui inflige quatre ans de suspension pour dopage.

  • Daniel Taschler (ancien biathlète) : En 2017, l'ancien médecin de Lance Armstrong, Michele Ferrari, avait été condamné pour distribution de produits dopants à ce biathlète.

  • Andreas Veerpalu (skieur de fond) : Déjà mêlé à une affaire de dopage en 2013 mais blanchi par le TAS, il est l'un des cinq skieurs arrêté le 27 février 2019. En janvier 2020, la Fédération internationale de ski (FIS) lui inflige quatre ans de suspension pour dopage.

Les autres personnes mises en cause

  • Martin Alaver (entraîneur de ski) : En janvier 2020, la Fédération internationale de ski (FIS) lui inflige quatre ans de suspension pour dopage.

  • Milan Erzen (patron de l'équipe cycliste Bahrain-Merida) : Selon les informations du Monde et du Corriere della Sera, il est soupçonné par la police autrichienne d'avoir fait appel aux services du docteur Mark Schmidt.

  • Ulrich Haegele (médecin) : Le praticien des environs de Rosenheim exerce depuis 2006 pour la fédération autrichienne de ski. Il est accusé par Johannes Dürr et Gerard Heigl d'avoir vendu de l'EPO, ce qu'il nie. Son domicile a été perquisitionné le 30/07/2019.

  • Gerald Heigl (entraîneur de ski) : Il est accusé par Johannes Dürr de lui avoir fourni des produits dopants et notamment de l'EPO. Il nie. Il est également l'ancien entraîneur du descendeur Hannes Reichelt. En janvier 2020, il est condamné à 12 mois de prison avec sursis et 3.120 euros d'amende.

  • Emanuel M. (technicien de l'équipe de ski autrichienne) : Il a déclaré avoir reçu du Dr Mark Schmidt des hormones de croissance à administrer à certains athlètes, dont Dominik Baldauf et Max Hauke. Il est condamné le 13/07/2020 à un an de prison et 3 360 euros d'amende.

  • Walter Mayer (entraîneur autrichien de fond et de biathlon) : Après avoir plaidé coupable, il est condamné à 15 mois de prison avec sursis pour fourniture de produits dopants. Il a fourni pendant plusieurs années des produits dopants, notamment de l'EPO et des hormones de croissance. Il avait déjà été impliqué dans des scandales de dopage lors des Jeux olympiques de Salt Lake City en 2002 et de Turin en 2006.

  • Dirk Q. () : Complice du Dr Mlark Schmidt, il est condamné en janvier 2021 à deux ans et quatre mois de prison ferme, soit quasiment la durée de la détention préventive.

  • Diane S. (infirmière) : Elle allait prélever ou transfuser du sang sur ordre du Dr Schmidt. Elle est condamnée en janvier 2021 à un an et quatre mois de prison avec sursis.

  • Mark Schmidt (médecin) : Il est le principal suspect, accusé d'avoir organisé ce vaste réseau de dopage sanguin. Il travaillait autrefois pour l'équipe Gerolsteiner, disparue en 2008 en raison d'une accumulation de cas de dopage. Il avait alors été accusé par son coureur Bernhard Kohl de l'avoir aidé à se doper, ce qu'il avait démenti. Mark Schmidt a ensuite occupé des fonctions similaires dans l'équipe allemande Milram, avant de quitter le monde du cyclisme. Mark Schmidt est condamné en janvier 2021 à quatre ans et dix mois de prison ainsi qu'à une interdiction d'exercer la médecine pendant trois ans et une amende de 158 000 euros.

  • M. Schmidt (père de Marc Schmidt) : Il était complice de son fils. Il est condamné en janvier 2021 à une amende.

Les condamnations

  • Martin Alaver (entraîneur de ski) : En janvier 2020, la Fédération internationale de ski (FIS) lui inflige quatre ans de suspension pour dopage.

  • Dominik Baldauf (skieur de fond) : Le 23/07/2019, l'agence antidopage autrichienne Nada lui inflige 4 ans de suspension.

  • Borut Božic (ancien coureur, directeur sportif de l'équipe Bahrain-Merida depuis 2019.) : Le 9 octobre 2019, il est suspendu deux ans par l'UCI. Il est licencié par la Bahrain-Merida.

  • Stefan Denifl (ancien coureur) : L'UCI le suspend le 5 mars 2019 pour 4 ans. Le 22 juillet 2020, il est condamné à un an de prison avec sursis et une amende de 2.880 euros par le tribunal d'Innsbruck. Le 12 janvier 2021, il est condamné en appel à deux ans de prison pour fraude grave.

  • Kristijan Durasek (Coureur dans l'équipe UAE Emirates) : Suspendu provisoirement par l'UCI le 15 mai 2019, il doit quitter le Tour de Californie auquel il participait. Le 13 novembre 2019, il est suspendu 4 ans par l'UCI.

  • Johannes Dürr (ancien skieur de fond) : En janvier 2020, il est condamné à 15 mois de prison avec sursis et à une amende de 720 euros après avoir plaidé coupable devant le tribunal. Il est aussi condamné à rembourser 52.000 euros de gains récoltés grâce à la fraude sportive.

  • Max Hauke (skieur de fond) : Le 23/07/2019, l'agence antidopage autrichienne Nada lui inflige 4 ans de suspension.

  • Gerald Heigl (entraîneur de ski) : En janvier 2020, il est condamné à 12 mois de prison avec sursis et 3.120 euros d'amende.

  • Kristjan Koren (coureur dans l'équipe Bahrain Merida) : Suspendu par l'UCI le 15 mai 2019, il doit quitter le Giro auquel il participait. Le 9 octobre 2019, il est suspendu deux ans par l'UCI. Il est licencié par la Bahrain-Merida.

  • Alessandro Petacchi (ancien coureur) : En août 2019, l'UCI annonce sa suspension pour 2 ans.

  • Alexeï Poltaranin (skieur de fond) : En janvier 2020, la Fédération internationale de ski (FIS) lui inflige quatre ans de suspension pour dopage.

  • Georg Preidler (coureur dans l'équipe Groupama-FDJ) : L'UCI le suspend le 5 mars 2019.

  • Dirk Q. () : Il est condamné en janvier 2021 à deux ans et quatre mois de prison ferme, soit quasiment la durée de la détention préventive.

  • Diane S. (infirmière) : Elle est condamnée en janvier 2021 à un an et quatre mois de prison avec sursis.

  • Mark Schmidt (médecin) : Mark Schmidt est condamné en janvier 2021 à quatre ans et dix mois de prison ainsi qu'à une interdiction d'exercer la médecine pendant trois ans et une amende de 158 000 euros.

  • M. Schmidt (père de Marc Schmidt) : Il est condamné en janvier 2021 à une amende.

  • Karel Tammjärv (skieur de fond) : En janvier 2020, la Fédération internationale de ski (FIS) lui inflige quatre ans de suspension pour dopage.

  • Andreas Veerpalu (skieur de fond) : En janvier 2020, la Fédération internationale de ski (FIS) lui inflige quatre ans de suspension pour dopage.