Actualité du dopage



L’ancien cycliste italien Alessandro Petacchi, maillot vert du Tour de France, soupçonné de dopage


14/05/2019 - lemonde.fr - Clément Guillou

L’information devrait occuper les conversations ces prochains jours, sur le Tour d’Italie cycliste parti samedi 11 mai de Bologne. Alessandro Petacchi, légende du cyclisme italien, ancien maillot vert du Tour de France et commentateur du Giro à la télévision publique, est soupçonné d’avoir pratiqué des transfusions sanguines à la fin de sa carrière professionnelle.

Selon les informations du Monde et du Corriere della Sera, l’ancien sprinteur, retiré des pelotons en 2015, fut durant deux ans un client prestigieux du médecin allemand Mark Schmidt, arrêté dans son cabinet d’Erfurt (Allemagne) le 27 février. (...)

De sources concordantes, les enquêteurs de l’opération « Aderlass » reprochent à Alessandro Petacchi d’avoir pratiqué des transfusions sanguines autologues durant les saisons 2012 et 2013. (...)

Contacté à l’issue de la quatrième étape du Tour d’Italie, celui qui commente pour la première fois la course sur l’antenne de la Rai, a démenti connaître le docteur Schmidt : « Je ne l’ai jamais vu, je ne le connais pas. Je ne suis jamais allé dans son cabinet, ni en Allemagne ni ailleurs. Je n’ai jamais pratiqué de transfusions sanguines. Et je n’ai aucune idée de la raison pour laquelle mon nom apparaît dans le dossier. »

Aveux du docteur

Petacchi fait pourtant partie de la grosse vingtaine de sportifs d’ores et déjà identifiés comme clients de Mark Schmidt par les enquêteurs allemands et autrichiens. Ces derniers ont pu s’appuyer sur les aveux du docteur, qui a aidé à identifier ses clients passés et les propriétaires des poches de sang saisies chez lui. (...)

A l’époque où les faits se seraient produits, Petacchi est loin de ses grandes années et pense achever sa carrière sous le maillot de l’équipe italienne Lampre. Il annonce sa retraite subitement en avril 2013, avant de reprendre la compétition sous les couleurs de l’équipe Quick-Step, à la demande de Patrick Lefevere, patron de l’équipe belge. Il la poursuivra jusqu’en juin 2015.

(...)

Alessandro Petacchi (...) a déjà été cité dans plusieurs affaires de dopage. Sur le Giro 2007, il est contrôlé positif au salbutamol, un bronchodilatateur dont l’utilisation est encadrée par l’Agence mondiale antidopage (AMA). Au-dessus de la limite autorisée, il est suspendu un an par le Tribunal arbitral du sport et perd ses cinq victoires d’étapes sur le Giro, bien que les arbitres estiment qu’il n’a pas cherché à améliorer ses performances. En 2018, Petacchi avait eu le sentiment que la victoire juridique de Christopher Froome dans un cas similaire l’avait rétrospectivement réhabilité.

Durant le Tour de France 2010, dont il portait le maillot vert, il avait été inquiété par la justice italienne dans le cadre d’une enquête tentaculaire tournant autour de son équipe Lampre. Il était soupçonné de prise de perfluorocarbone (PFC) et d’albumine. (...) Aucun élément à charge contre Alessandro Petacchi n’a pu être allégué et l’affaire a finalement été classée.

(...)


Lire l'article en entier



Sur le même sujet


A voir aussi


Cette page a été mise en ligne le 14/05/2019