Dossier dopage

Hein Verbruggen jette un froid


04/03/2003 - Le Parisien - F.A.

(...) Hein Verbruggen, président de l'Union cycliste internationale (UCI), n'a pas daigné se déplacer jusqu'à Copenhague pour assister aux travaux de la Conférence mondiale antidopage. Il a préféré déléguer l'avocat de l'UCI pour monter à la tribune cet après-midi et a fait diffuser un communiqué où il souffle le chaud (" l'UCI accueille à bras ouverts le Code mondial antidopage ") et le froid : Ce n'est pas un secret que l'UCI n'est pas d'accord avec une suspension de deux ans (...) trop dure ou trop légère (...) selon les circonstances ", ou encore " il est d'ores et déjà clair que l'échelle de sanction du code sera contraire aux droits que la loi et même la Constitution (par exemple en France) garantissent au citoyen ".

(...)

Dick Pound, président de l'Agence mondiale antidopage, répond que le code prévoit " annulation ou réduction " de la période de suspension en raison de " circonstances exceptionnelles ". Et il ne doute pas que les râleurs signeront, car, a annoncé le président du CIO Jacques Rogge, les réfractaires " n'auront pas leur place aux Jeux ".

(...)

Michel Boyon, président du Conseil (français) de prévention et de lutte contre le dopage, a préféré insister sur " les vives inquiétudes " que lui inspirent " les évolutions récentes " (à la baisse) de la liste des produits interdits.


Lire l'article en entier



Sur le même sujet


Cette page a été mise en ligne le 10/12/2005.