Retour à la page Dossier dopage

Dossier dopage



Interpol et l'Agence mondiale antidopage unissent leurs efforts pour lutter contre les tricheurs dans le sport

09/02/2009 - tv5.org avec News Press

Extraits

INTERPOL, la plus grande organisation de police au monde, et l'Agence mondiale antidopage (AMA) vont officiellement conjuguer leurs ressources pour lutter contre l'usage de substances destinées à améliorer les performances sportives.

Un protocole d'accord, signé (...) par son Secrétaire Général, Ronald K. Noble, et le Directeur Général de l'AMA, David Howman, définira clairement le cadre de la coopération entre les instances internationales en vue de s'attaquer au dopage.

L'accord verra les deux organisations oeuvrer ensemble à la définition de pratiques optimales et à la coopération interinstitutions à tous les niveaux, en particulier en matière de recueil d'éléments de preuve et d'échange d'informations sur le dopage et le trafic de substances dopantes.

Á cet égard, l'AMA et INTERPOL conjugueront leurs efforts pour encourager l'application d'instruments législatifs adaptés dans l'ensemble des 187 pays membres afin de donner aux policiers les moyens de lutter efficacement contre le trafic de substances dopantes.

« L'AMA est très reconnaissante à INTERPOL de s'associer avec elle (...) », a déclaré le Président de l'AMA, John Fahey.

« Comme l'ont montré des affaires et des enquêtes récentes dont on a beaucoup parlé, l'action du gouvernement et l'échange d'informations entre les services de répression et les organisations antidopage peuvent être déterminants lorsqu'il s'agit de mettre au jour des infractions aux réglementations antidopage qui n'auraient pas été décelées au moyen de tests. L'AMA se réjouit à la perspective d'intensifier la coopération avec INTERPOL afin de protéger encore davantage les jeunes sportifs et sportives des ravages du dopage ».

Concourant à la réalisation de l'un des objectifs essentiels de l'accord, (...) le réseau INTERPOL de Bureaux centraux nationaux, présent dans le monde entier, assurera la liaison avec les autorités nationales compétentes dans le domaine de la lutte contre le dopage et le trafic de substances dopantes.

« Alors que le dopage est souvent considéré comme une infraction commise par un individu, la réalité est que l'usage par un athlète de substances illicites pour améliorer ses performances ne constitue qu'un élément d'un réseau criminel plus vaste », a indiqué le Secrétaire Général d'INTERPOL, M. Noble.

(...)

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 09/02/2009.


Retour à la page Dossier dopage