Actualité du dopage



Hier confondus, aujourd'hui sanctionnés

26/07/2013 - radio-canada.ca


Plusieurs coureurs dopés à l'EPO pendant le Tour de France de 1998, et confondus par le rapport sénatorial français, ont subi des sanctions cette semaine.

Le Néerlandais Jeroen Blijlevens a dû quitter son poste de directeur sportif de l'équipe Belkin, après avoir avoué à ses dirigeants jeudi matin qu'il avait pris de l'EPO, contrairement à ce qu'il affirmait encore récemment dans une déclaration sur l'honneur.

« L'équipe Belkin Pro Cycling et le directeur d'équipe Jeroen Blijlevens prennent immédiatement des chemins séparés », a expliqué l'équipe néerlandaise (...).

Abraham Olano (...) a lui aussi perdu son poste de directeur technique de la Vuelta. Le contrat liant l'ancien coureur espagnol à la société Unipublic a été résilié jeudi matin.

« J'ai toujours été sous le contrôle du service médical de l'équipe, s'est défendu Olano. Je n'ai jamais eu le sentiment de faire quelque chose d'illégal. »

L'ancien cycliste français Laurent Jalabert a avancé la même explication. Son nom était sorti à la fin du mois de juin avant la présentation du 100e Tour de France, ce qui l'avait amené à renoncer à ses activités de consultant pour France Télévisions et RTL.

Lire l'article en entier



Cette page a été mise en ligne le 26/07/2013