L'actualité du dopage



Qui veut sauver le coureur Virenque ?

30/12/2000 - Le Figaro - Jean-Yves Donor

Extraits

Neuf mois fermes. Et à compter du 1er février. Richard Virenque n'a plus que ses yeux pour pleurer. Adieu le premier Tour de France du nouveau millénaire! Et il peut même mettre une croix sur sa saison 2001. C'est le verdict, associé d'une double amende (17 200 francs pour préjudice en faveur de l'UCI et 8 600 francs pour frais de procédure), accouché par la commission indépendante de la Fédération suisse de cyclisme, qui s'est réunie hier à Berne.

(...) En avouant au président Delgove, à la barre du tribunal correctionnel de Lille, le 24 octobre, d'un oui à peine perceptible, qu'il s'était bel et bien dopé, il savait qu'il ne serait pas condamné pour autant à une sanction pénale, puisque le dopage n'est pas reconnu comme un délit; en revanche, pour s'être dénoncé, il se renvoyait lui-même devant la loi sportive. Et au regard des précédentes sanctions infligées à ses compagnons de dopage dans l'équipe Festina - les suisses Alex Zuelle, Laurent Dufaux et Armin Meier, après avoir avoué s'être dopés dès le début de l'affaire, avaient été suspendus en septembre 1998 et réintégrés dans le peloton dès mai 99 -, Virenque paie en supplément le fait d'avoir persisté pendant deux ans à nier la prise de produits illicites.

(...)

Lire l'article en entier