L'actualité du dopage



Les dix prévenus

23/10/2000 - L'Equipe


WILLY VOET. ­ Ancien soigneur de l'équipe Festina, le Belge est celui par qui le scandale est arrivé en étant arrêté à la frontière franco-belge, le 8 juillet 1998, en possession de nombreux produits dopants. Mis en examen le 10 juillet 1998 et incarcéré à Loos pour "importation en contrebande et circulation irrégulière de produits prohibés". A été écroué pendant 16 jours.

BRUNO ROUSSEL. ­ Ancien directeur de l'équipe Festina, alors première équipe mondiale au moment des faits. Mis en examen et incarcéré à Arras, le 15 juillet 1998, pour "administration, incitation et facilitation à l'usage de substances ou de procédés dopants à l'occasion de compétitions". A séjourné onze jours en prison.

ERIC RIJCKAERT. ­ Belge. Ancien docteur de l'équipe Festina. Mis en examen le 15 juillet et incarcéré le 17 juillet à Douai pour les mêmes motifs que Bruno Roussel (avec usage illicite de la médecine). Écroué jusqu'au 20 octobre 1998, soit trois mois de prison.

CHRISTINE PARANIER. ­ Pharmacienne à Veynes (Hautes-Alpes) où réside Willy Voet. C'est dans son officine que l'ex-soigneur s'approvisionnait en partie. A été mise en examen le 13 septembre 1998 pour "délivrance sans ordonnance et cession de substances vénéneuses".

ÉRIC PARANIER. ­ Époux de Christine Paranier, comptable de la pharmacie. A été mis en examen le même jour que sa femme pour "cession de substances vénéneuses".

JEFF D'HONT. ­ Belge. Toujours soigneur au sein de l'équipe de La Française des Jeux. A été mis en examen le 18 septembre 1998 pour "administration et incitation à l'usage et à l'emploi de substances vénéneuses". A été écroué à Loos, jusqu'au 29 septembre 1998, soit onze jours.

JEAN DALIBOT. ­ soigneur de l'équipe Festina à l'époque des faits. A été mis en examen le 3 mars 1999 pour infraction à la loi antidopage de 1989.

JOËL CHABIRON. ­ Ancien responsable de la logistique de l'équipe Festina. A été mis en examen le 29 janvier 1999 pour "importation en contrebande et circulation irrégulière de marchandises prohibées".

RICHARD VIRENQUE.­ Leader de l'équipe Festina à l'époque des faits. A été mis en examen le 26 mars 1999 pour "complicité de facilitation, d'incitation à usage et administration de produits dopants", pour "complicité d'importation, de détention, de cession, d'offre, d'acquisition de substances vénéneuses, complicité de circulation, de détention irrégulière et d'importation en contrebande de marchandises prohibées. Évolue actuellement au sein de l'équipe italienne Polti.

NICOLAS TERRADOS. ­ Médecin de l'équipe espagnole Once. Mis en examen le 31 juillet 1998 pour "incitation et facilitation à l'usage de produits dopants" et le 17 décembre 1998 pour "importation illégale de substances vénéneuses".



Lire l'article original