Actualité du dopage



Contrôlé positif, Frank Schleck quitte le Tour

17/07/2012 - liberation.fr - avec AFP


Le Luxembourgeois Frank Schleck, troisième l'an passé, a quitté le Tour de France, mardi, suite à un contrôle antidopage positif à un diurétique que son équipe RadioShack a déclaré «ne pas pouvoir expliquer».

L'Union cycliste internationale (UCI) a révélé en début de soirée, pendant le second jour de repos à Pau (Pyrénées), le résultat positif du Luxembourgeois lors de la 13e étape de la course.

(...)

Le coureur âgé de 32 ans, frère aîné d'Andy (vainqueur du Tour en 2010 et 2e en 2011) a été contrôlé à un diurétique, une substance dite spécifiée, pour laquelle la sanction peut aller d'une réprimande à deux ans de suspension.

(...)

Le contrôle en cause date du 14 juillet, jour de l'étape du Cap d'Agde (...).

Dans un communiqué, RadioShack a assuré que «le produit n'est pas présent dans aucun des médicaments qui ont été prescrits par l'équipe. La raison de la présence de Xipamide dans l'échantillon d'urine de Frank Schleck n'est pas claire pour l'équipe. Pour le moment, l'équipe ne peut donc pas expliquer le résultat positif».

La formation dirigée par Johan Bruyneel a précisé avoir «décidé de retirer immédiatement Frank Schleck du Tour de France», après avoir été informé du résultat du contrôle.

«Même si un échantillon «A» anormal n'impose pas cette mesure, Frank Schleck et l'équipe pensent que c'est la bonne chose à faire pour que le Tour de France continue dans le calme et que Frank Schleck prépare sa défense dans les délais réglementaires», a ajouté RadioShack.

(...)

L'UCI a mentionné que son règlement antidopage «ne prévoit pas la suspension provisoire vu la nature de la substance, qui est une substance spécifiée».

La substance incriminée (diurétique Xipamide) a été décelée dans un contrôle urinaire analysé par le Laboratoire national de Châtenay-Malabry.

Le Code mondial antidopage prévoit des possibilités de sanctions réduites quand il s'agit de «substances spécifiées».

«Quand un sportif peut établir comment une substance spécifiée est entrée dans son corps ou est entrée en sa possession, et que cette substance spécifiée n'était pas destinée à améliorer la performance sportive, la sanction peut être réduite au minimum à une réprimande sans période de suspension, et au maximum à une suspension de 2 ans», dispose le Code mondial.

Selon les spécialistes, le Xipemide, un diurétique, est utilisé pour le traitement des oedèmes et de l'hypertension. Mais les diurétiques sont aussi suspectés d'être pris en complément de transfusion sanguine.

(...)

A Pau, l'entrée de l'hôtel de luxe où loge l'équipe RadioShack était bloquée en début de soirée par les forces de police.

Lire l'article en entier


Le post-scriptum de cyclisme-dopage.com

Frank Schleck n'est pas un inconnu des affaires de dopage. En mars 2006, il avait versé 7000 euros sur un compte en Suisse appartenant au sulfureux médecin espagnol Eufemiano Fuentes, celui de l'affaire Puerto. Le Luxembourgeois avait alors prétendu que c'était pour acheter des plans d'entraînement. L'agence antidopage luxembourgeoise n'avait pas trouvé matière à poursuivre. (Cliquez ici pour en lire plus sur cette affaire).


Cette page a été mise en ligne le 18/07/2012