Actualité du dopage



La guerre des mots continue

02/12/2009 - L'Equipe

Extraits

La lutte entre l'Union cycliste internationale (UCI) et l'agence française de lutte contre le dopage (AFLD) se poursuit. Le président de l'UCI, Pat McQuaid, qui siégeait mardi pour la première fois au comité exécutif de l'Agence mondiale antidopage (AMA) a réitéré sa volonté de voir l'AFLD écartée des contrôles antidopage sur le prochain Tour. «Sur le Tour 2009, on a vraiment essayé de trouver des moyens de collaborer avec l'AFLD, mais ils ont tout fichu par terre quand ils ont ébranlé nos positions et nos méthodes en rendant public un rapport qui aurait dû rester entre l'UCI et l'AFLD», s'irrite Pat McQuaid dans L'Équipe.

«Il ne peut pas être dit que les faits ont été découverts dans un rapport public en octobre 2009.» Pierre Bordry

Très agacé par le comportement de l'AFLD, McQuaid entend faire sans l'AFLD sur le prochain Tour. «Nous ne sommes pas prêts à risquer de mettre en péril tous les efforts qui ont été faits dans le cyclisme en matière de lutte contre le dopage en remettant à nouveau du travail entre les mains de cette agence.» Interrogé par L'Équipe, le président de l'AFLD répond du tac au tac. «Je leur rappelle (à l'UCI) que l'AFLD n'a pas manqué de les alerter, en direct pendant la compétition, (...) des dysonctionnements dans l'organisation des contrôles pendant le Tour de France (...). » Et L'Équipe de rappeler l'article 15.1.1 du Code mondial qui donne le droit aux agences nationales de demander à effectuer des contrôles supplémentaires sur une compétition comme le Tour de France. Le Tour 2010 promet d'ores et déjà de belles empoignades...

Lire l'article en entier

Voir les autres articles sur le Tour de France 2009


Cette page a été mise en ligne le 02/12/2009