Retour à la page Actualités du dopage

Actualité du dopage



Contador fait la sourde oreille

23/07/2009 - L'Equipe

Extraits

Si Lance Armstrong squatte l'espace médiatique avec des déclarations souvent tonitruantes qu'il complète par des commentaires aussi courts que cinglants sur sa messagerie Twitter, Alberto Contador a adopté une autre stratégie de communication : avec son image de garçon bien élevé, l'Espagnol a tenu à éviter tous les sujets qui fâchent depuis le départ de Monaco, que ce soit la cohabitation au sein d'Astana mais aussi la question du dopage. Interrogé à l'issue de sa victoire au chrono d'Annecy sur les doutes émis sur ses performances par le triple vainqueur du Tour Greg Lemond (...), il a botté en touche : «On ne répond pas aux questions sur ce sujet», a expliqué son traducteur pendant que le Maillot Jaune regardait ailleurs. «Question suivante», rétorque l'Espagnol quand l'interrogation revient.

Dans une chronique publiée par Le Monde daté du 23 juillet, Greg Lemond écrit : «Alberto Contador a établi un record de vitesse : il a parcouru les 8,5 km de montée (7,5 % de pente moyenne) en 20 min 55. Jamais un coureur du Tour n'avait grimpé aussi vite. Comment expliquer une telle performance ? (...) C'est un peu comme si une belle Mercedes sortant d'un salon automobile s'alignait sur un circuit de Formule 1 et remportait la course. Il y a quelque chose qui cloche.»

(...)

Lors de sa première victoire sur le Tour, en 2007, Alberto Contador avait déjà dû répondre sur ses liens avec l'affaire de dopage sanguin Puerto, qui l'avait privé du Tour en 2006 alors qu'il courait chez Liberty Seguros. «J'étais dans la mauvaise équipe, Liberty Seguros, au mauvais moment. Mon nom est sorti juste avant le départ du Tour (2006) mais l'UCI a rectifié presque aussitôt en expliquant qu'il s'agissait d'une erreur», expliquait-il alors.

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 23/07/2009.


Retour à la page Actualités du dopage