Actualité du dopage



Armstrong accusé !

15/06/2004 - L'Humanité

Extraits

(...)

Le 4 juillet 1999, à Challans, sur la Grande-Boucle, Armstrong est contrôlé positif aux glucocorticoïdes. On a trouvé dans les urines du futur vainqueur des traces de triamcinolone acétonide, un corticoïde de synthèse à "action retard". Sur le procès-verbal du contrôle, aucune prise de médicament n'est inscrite. Selon O'Reilly, la parade l'US Postal aurait consisté à confectionner une ordonnance antidatée pour justifier la prise d'une pommade aux corticoïdes afin de soigner une blessure à la selle. Un faux. Et un usage de faux. Ce soir-là, Armstrong aurait dit à sa masseuse : "Maintenant, Emma, tu en sais assez pour me faire tomber."

(...)


Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne pour la première fois le 1/8/2005.