L'actualité du dopage



Frigo, première victime d'une opération mains propres?

08/06/2001 - Yahoo / Sportal

Extraits

Le licenciement express du vainqueur de Paris-Nice et du Tour de Romandie, 2ème du Giro à deux jours de l'arrivée à Milan, pourrait représenter le début du grand nettoyage dans le cyclisme italien.

On croyait que la victoire de Mario Cipollini dans la 19ème étape, ce vendredi, pourrait apaiser la crise qui secoue le Giro depuis la descente de police de San Remo, mercredi dernier. (...) Mais au crépuscule le champagne répandu par le plus célèbre des sprinters italiens a été épongé par un simple communiqué émanant de l'équipe Fassa Bortolo.

"Ayant reconnu s'être dopé, Dario Frigo, qui a enfreint les règles de notre Société, a été licencié." Une phrase qui refait basculer le sport cycliste dans le marasme. Car Dario Frigo n'est pas Pascal Hervé ni Riccardo Forconi (contrôlés positifs à l'EPO). C'est bien l'un des hommes clé de la saison, vainqueur de Paris-Nice et du Tour de Romandie, qui s'en est allé comme un paria. (...). Parce que des produits interdits ont été retrouvé dans sa chambre par les carabiniers, mercredi soir.

(...)

Outre Abraham Olano, nouveau dauphin de Simoni, et Unai Osa, qui grimpera sur le podium dimanche à Milan, cette nouvelle a fait plaisir au magistrat de Florence qui a organisé la perquisition de mercredi soir. "La réaction de Ferretti est saine, a expliqué le juge. Mais si tous les directeurs sportifs faisaient de même lorsque nous aurons communiqué les noms des coureurs impliqués, beaucoup d'amateurs risquent de passer pro subitement..."

Une phrase lourde de sens qui pourrait annoncer la mise en place d'une véritable opération mains propres. Car n'oublions pas que se doper en Italie est un délit pour lequel Marco Pantani fut le premier condamné, fin 2000. Le Pirate avait écopé de sursis mais qui sait si les stars de ce Giro 2001 ne vont pas se retrouver derrière les barreaux? (...)



Lire l'article en entier