L'actualité du dopage



Dopage - La moitié du peloton dans le collimateur

10/06/2001 - Yahoo / AFP

Extraits

Près de la moitié des coureurs engagés dans le Tour d'Italie cycliste seraient dans le collimateur des enquêteurs après la rafle opérée mercredi dernier à San Remo par la brigade des stupéfiants italienne, rapporte dimanche la presse italienne.

Soixante-dix noms de coureurs risquent de figurer sur la liste dressée par le parquet de Florence qui mène l'enquête.

(...)

La plupart des coureurs qui risquent d'être mis en cause auraient détenu des stimulants type caféine.

Des substances "lourdes" auraient également été trouvés, ajoutent plusieurs journaux italiens en précisant que les déclarations d'un "repenti" auraient grandement facilité le travail de enquêteurs.

Ce repenti aurait notamment évoqué un nouveau produit, le RSR-13, susceptible d'avoir été utilisé par plusieurs coureurs du Giro, selon le "Corriere della Sera".

Ce produit mis au point aux Etats-Unis qui serait utilisé en chimiothérapie, est un modificateur synthétique de l'hémoglobine. Indétectable aux contrôles antidopage actuels, il a pour effet d'augmenter l'oxygénation sanguine sans modification de la valeur hématocrite.

(...)

Les perquisitions opérées par la brigade des stupéfiants a eu pour première conséquence la mise à l'écart du coureur italien Dario Frigo, qui a reconnu vendredi auprès de son équipe la possession de produits dopants.

(...)

En parallèle, le cyclisme italien est secoué par d'autres enquêtes, telle celle menée à Padoue. Cinq personnes de l'équipe Liquigas sont directement touchées.

(...)

La loi italienne, adoptée à la fin de l'année dernière, réprime pénalement le dopage.

Lire l'article original
Voir la liste des mis en examens du Giro 2001
Voir les autres articles sur le Giro 2001