Dossier dopage



Les Français priés de lever le pied sur les corticos

24/06/2008 - cyclismag.com

Extraits

Samedi prochain, les professionnels français devront se soumettre à un contrôle, à la veille de l'épreuve en ligne des championnats nationaux (...). Rien de très nouveau pour ces habitués du suivi longitudinal. Mais, cette année, les corticoïdes seront particulièrement traqués. "Aucune infiltration ou prise de corticoïdes [ne sera tolérée] 15 jours avant le départ (à vérifier attentivement sur le carnet de santé du coureur)", a expliqué au Télégramme de Brest le médecin de la FFC, Armand Mégret. Dans le cas contraire, les coureurs seront privés de Tour de France : "On aura les résultats mardi et, si certains coureurs ne sont pas dans les normes, ils ne seront pas au départ à Brest."

Dans la moitié des arrêts de travail délivrés après un suivi longitudinal anormal, c'est le taux de cortisol qui est trop bas. L'usage abusif des corticoïdes dans le peloton français est donc suspecté, comme au bon vieux temps des années 80. Armand Mégret (...) précise que l'abus de "corticos" concerne aussi les footballeurs, les rugbymen, les tennismen, et les basketteurs.

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 25/6/2008