Dossier dopage



La « terrible boulette » du professeur Fitch


05/07/2018 - lequipe.fr

(...) Un scientifique australien dont le travail a servi à établir les taux autorisés de salbutamol dans les urines a reconnu dans le Timesqu'il avait « fait une erreur ». Le professeur Ken Fitch dit notamment : « Ils ont accepté (les experts de l'AMA) que le salbutamol que vous prenez et son niveau dans l'urine ne correspondent pas forcément... Ils auraient dû l'accepter il y a longtemps. »« Je l'admets : j'ai commis une terrible boulette », dit-il encore avant d'expliquer que les tests ont été réalisés sur des nageurs, donc après une heure d'effort maximum, alors que les cyclistes prolongent cet effort sur cinq ou parfois six heures... Autre erreur : les scientifiques qui ont fixé le seuil n'ont pas mesuré la densité (qui est corrélée à la déshydratation).


Lire l'article original



Sur le même sujet


Cette page a été mise en ligne le 05/07/2018