Actualité du dopage



Affaire de la testostérone chez Sky : Shane Sutton claque la porte


12/11/2019 - lequipe.fr

L'ancien directeur de la performance de Sky, accusé d'être un menteur et un dopeur par l'avocate de Richard Freeman, l'ex-médecin de l'équipe britannique, a brutalement mis fin à son témoignage devant l'ordre des médecins britannique.

Shane Sutton a µµ menacé de poursuivre en justice pour " diffamation " Mary O'Rourke, l'avocate de l'ancien médecin de l'équipe britannique Richard Freeman, qui l'a accusé d'être un " dopeur " et un " serial-menteur ".

" Je n'ai jamais commandé de Testogel (des patches de testostérone, un produit interdit, avaient été livrés au siège de l'équipe Sky, à Manchester, en 2011), avait-il affirmé précédemment. Je le jure sur la vie de ma fille de trois ans ". Après l'avoir qualifié d'" invertébré ", il s'est ensuite directement adressé à Freeman, protégé par une vitre au sein du tribunal : " Richard, baisse l'écran et regarde-moi dans les yeux ".

µµ

Dans un premier temps, Freeman avait expliqué à l'ordre des médecins que cette commande était destinée à Sutton, afin de traiter sa dysfonction érectile. " Vous êtes en train de dire à la presse que je ne peux pas bander, a-t-il encore éructé. Ma femme peut témoigner que vous êtes une foutue menteuse... Puis-je demander qui fait l'objet d'un procès, ici ? J'ai l'impression d'être le criminel ".

Mary O'Rourke a également évoqué à l'audience que le Daily Mail aurait reçu une déclaration sous serment signée par Shane Sutton qui pourrait lui servir de " police d'assurance contre toute plainte en diffamation de Bradley Wiggins (µµ soupçonné d'être le véritable destinataire des patches de testostérone), Richard Freeman ou Dave Brailsford ...) " et qui contiendrait " un certain nombre de mensonges ".


Lire l'article en entier



Sur le même sujet


A voir aussi


Cette page a été mise en ligne le 12/11/2019