Actualité du dopage



De nouvelles révélations font trembler l'équipe Sky


21/12/2016 - lematin.ch

Dave Brailsford, le manager sportif de l'équipe de Team Sky, se retrouve dans de sales draps. On apprend aujourd'hui par le biais de Matt Lawton, journaliste pour The Daily Mail, que le manager anglais a tout fait pour étouffer l'affaire du mystérieux colis remis à Bradley Wiggins lors du Dauphiné 2011. Selon ses déclarations faites lundi devant le Parlement britannique, il s'agissait de Flumicil (...).

Brailsford craignait pour la fin de Sky

Piqûre de rappel: début d'octobre de cette année, le Daily Mail révèle l'existence d'un mystérieux paquet reçu par Wiggins le 12 juin 2011 à La Toussuire (...) lors du dernier jour du Dauphiné Libéré, remporté par le coureur britannique. Selon le journal, cette information a été publiée après des pressions exercées par Brailsford sur le journaliste. Fin septembre, soit quelques jours avant publication, Brailsford et Lawton se sont entretenus pendant... deux heures et demi dans un café londonien.

«Crispé, Brailsford était désespéré et prêt à tout pour éviter que cette histoire puisse sortir dans la presse. Il craignait pour la fin de la Team Sky. Tout le monde aurait été entraîné», explique Lawton.

Pire: Brailsford aurait même fait du chantage. En contrepartie de son silence, il aurait proposé à son interlocuteur de lui balancer un autre dossier sur une équipe concurrente. «Juste avant la fin de l'entretien, il a fait une dernière tentative pour tenter de garder le contrôle de la situation. Si tu ne publies pas, y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour toi?, m'a-t-il demandé».

Un timing bien choisi

Ces révélations fracassantes fragilisent encore un peu plus Brailsford. Et si The Daily Mail révèle maintenant les dessous de cette affaire, quelques heures après son témoignage devant le Parlement, ce n'est évidemment pas un hasard. Au départ, il s'agissait d'une conversation off the record, qui ne devait donc pas être publiée. Mais comme la version défendue par le manager gallois s'écarte tellement de celle qu'il avait livrée au journaliste, le journal n'a pas hésité à contre-attaquer.


Lire l'article en entier



Sur le même sujet


A voir aussi


Cette page a été mise en ligne le 11/11/2018