EPO favorise la fabrication de globules rouges et facilite l'oxygénation des muscles."/>

Dossier dopage



L'EPO 3e génération est arrivée

17/07/2008 - Le Parisien - Guillaume Georges

Extraits

(...)

La donne est connue depuis quelques années : le dopage évolue vite et la toute récente affaire Ricco a mis en lumière la CERA (Continuous Erythropoietin Receptor Activator), commercialisée depuis 2007 sous le nom de MIRCEA, autrement dit l'EPO. Normalement destinée à traiter l'anémie, l'EPO favorise la fabrication de globules rouges et facilite l'oxygénation des muscles.

Les traces retrouvées dans les urines du coureur italien correspondraient à de l'EPO 3e génération. Plus grosse que les précédentes versions, cette macro-molécule met plus de temps à être éliminée, d'où son appelation d' "EPO retard". Une injection par mois de cette forme d'EPO suffit, contre trois injections par semaine pour les première générations.

Rayon inconvénients, la molécule est plus facilement repérable car elle se distingue des molécules endogènes, plus petites, naturellement produites par l'organisme. Le cas Ricco révèle peut-être (...) une méconnaissance de son utilisation par les tricheurs. Car la CERA a en effet la réputation de ne pas passer dans les urines (...). Sauf qu'un effort physique favoriserait en fait ce passage dans les urines.

Selon l'AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé), ce produit ne serait pas commercialisé en France bien qu'il dispose d'une autorisation de mise sur le marché valide.

Lire l'article en entier


Cette page a été mise en ligne le 17/7/2008.